Congédiement de Marc Bergevin : Angela Price a senti que sa famille a perdu un allié

On a toujours senti que Marc Bergevin aimait Carey Price. Après tout, il lui a offert un gros contrat, a construit son club autour de lui, l’a protégé à maintes reprises, etc.

Ajoutons à cela le fait que Marc Bergevin a accepté de le laisser libre comme l’air au repêchage d’expansion. Bergevin l’a fait à la demande de Price et ça devait faire son affaire puisqu’il l’a laissé libre, mais le DG a pris un risque.

Selon ce que raconte Angela Price, ce n’est pas qu’un sentiment qui était partagé par le public, mais aussi par la famille Price : Bergevin était un allié.

Elle raconte, dans un texte publié sur son blogue, qu’elle a toujours senti que Berg était de leur côté et que cela a donc donné un coup quand il a perdu son emploi en novembre dernier.

La femme du gardien confirme aussi que c’est vers Bergevin que Carey s’est tourné quand est venu le temps d’annoncer à l’organisation la décision d’entrer dans le programme d’aide de la LNH.

Il était vraiment team Price, de ce qu’on comprend. Est-ce qu’il était trop proche d’eux?

Quand on lit le papier d’Angela, on se rend compte qu’elle semble trouver de plus en plus difficile la situation actuelle avec le virus, la situation du club, l’état de son mari, etc.

Après tout, quand Carey est parti de Montréal pour le programme d’aide, elle était seule au monde avec ses trois enfants. Sa famille n’a finalement pas fait le voyage vers Montréal pour l’aider et elle se demandait comment gérer le tout loin de siens. Comment annoncer la nouvelle à la ville de Montréal retombait, en partie, sur ses épaules. Celle de l’annoncer aux enfants aussi, d’ailleurs.

Évidemment, elle a eu de l’aide de bien des gens (elle affirme qu’elle a peu cuisiné parce que tout le monde le faisait pour elle), mais on sent que cela aurait été plus facile si elle était à Seattle.

Depuis le retour de Carey, le sujet de la santé mentale est de plus en plus présent dans la maison. Les adultes consultent et font une thérapie de couple. Elle souligne d’ailleurs la stratégie de créer un meilleur support des athlètes chez le CH.

Angela Price, qui ne veut pas affirmer si elle est vaccinée et qui supporte la famille Petry dans son désir de finir la saison au Michigan (pour Julie et les enfants, pas Jeff), est-elle prête à tourner la page de Montréal? On sent que les raisons sont de plus en plus nombreuses et ce n’est sans doute pas la seule fin du couvre-feu qui va la convaincre du contraire.

Oui, Jeff Gorton a un gros dossier sur son bureau. La différence? Il n’est pas aussi attaché à son gardien que son prédécesseur.

En rafale

– Un jeune club ce sera. Sean Farrell sera à surveiller.

– J’aime.

– Revirement de situation?

– Chantal Machabée sous ses nouvelles couleurs.

 

Afficher cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par chantalmachabee (@chantalmachabee)

– Logique.

PLUS DE NOUVELLES