S’il fallait que Galchenyuk soit blessé gravement… | Quelles sont les solutions pour éviter le désastre? | En rafale

S’il fallait que Galchenyuk soit blessé gravement…

Les Canadiens de Montréal ont remporté un match offensif par le pointage de 5-4 aujourd’hui, contre les Kings de Los Angeles, mais malgré cette victoire, une blessure au genou survenue à l’attaquant étoile Alex Galchenyuk est venue assombrir ce gain. S’il fallait que Galchenyuk doive s’absenter durant plusieurs rencontres, le CH se retrouverait fort démuni en offensive.

Galchenyuk a déjà été grièvement blessé au niveau d’un genou il y a plusieurs années, quand ce dernier évoluait dans les rangs juniors.

Quand une telle blessure survient, le corps compense le problème au niveau latéral et c’est pour cette raison que les chances de blessure à un genou d’un joueur sont très élevées si ce dernier a déjà connu des problèmes au niveau des ligaments dans le genou de l’autre jambe. En 2011, Galchenyuk s’était blessé au genou gauche. Hier, c’est la jambe droite qui a été atteinte.

Au terme de la rencontre, même s’il n’avait visiblement pas de béquilles, le jeune numéro 27 du CH peinait à se déplacer dans le vestiaire.

À l’heure actuelle, les options ne sont pas légion pour remplacer l’éventuelle perte du meilleur attaquant du club. Surtout que l’éclosion offensive de ce dernier en fait un élément de premier plan à travers toute la LNH.

Tomas Plekanec n’arrive même pas à s’illustrer dans un rôle de troisième centre, comment imaginer que ce dernier puisse remplacer un joueur de la trempe de Galchenyuk?

Qui plus est, David Desharnais ressemble davantage à un centre de premier trio légitime… dans la Ligue américaine de hockey, or, dans la LNH, il n’est même pas capable de tirer son épingle du jeu en étant employé sporadiquement.

Quant à Phillip Danault, Torrey Mitchell et Brian Flynn, s’il fallait qu’on pense, ne serait-ce qu’une minute, à utiliser un de ces éléments pour palier à l’absence de Galchenyuk sur une longue période, ce serait qualifier le directeur général d’incompétent notoire. Pour le reste, un joueur comme Paul Byron, même s’il a déjà joué au centre, ne représente absolument pas une solution. Reste Alexander Radulov. Le vétéran d’origine russe possède un talent de passeur de premier plan, mais il a toujours été un ailier, pas un joueur de centre, là où les responsabilités sont fort différentes. Quoique remplacer Galchenyuk, c’est remplacer un joueur qui n’est pas excellent au cercle des mises en jeu et dans sa zone.

Dans les rangs mineurs, aucun joueur actuel de l’édition des Ice Caps de St. John’s ne mérite un simple essai pour remplacer un joueur aussi important que Galchenyuk. D’autant plus que Scherbak (week to week) et McCarron (day to day) sont blessés… Et que Hudon est à l’infirmerie, à Brossard (et qu’il en a pour au moins quelques jours encore).

Parlant de Galchenyuk, ce dernier affiche des statistiques impressionnantes dans les succès du CH.

Toujours est-il que si Galchenyuk est blessé sérieusement, la pression est encore plus importante sur les épaules de Marc Bergevin, qui doit éviter à tout prix une situation désastreuse comme celle vécue l’année dernière. Martin Hanzal suffirait-il à palier à l’absence de Galchenyuk? Il est évident que non. Plus que jamais, la balle est dans le camp de Bergevin.

En rafale
– Une compétition digne des meilleurs confrontations de l’histoire de la LNH, ou pas. [Twitter]

– Qui possède le meilleur tir frappé? Pacioretty ou Galchenyuk?

– Défaite ou victoire, le swag c’est important!

– Mine de rien, les dix derniers matchs des Canadiens se sont soldés par un seul but.

– Brian Burke s’est montré très critique envers un directeur général de la LNH qui aurait soumis une offre de transaction bidon aux Flames de Calgary pour obtenir les services de l’arrière Dougie Hamilton. Est-ce que ce DG est John Chayka? Ce dernier aurait même récemment offert l’ailier Anthony Duclair afin de mettre la main sur un défenseur de premier quatuor.

– Tout un but de la part de Michael Raffl.

https://twitter.com/ESPN_NHL/status/805604798439432192

– Le meilleur marqueur originaire du Danemark après 100 matchs. Non, ce n’est pas Lars Eller.

– Belle performance de Wayne Simmonds.

– Johnny Gaudreau a effectué un retour au jeu prématuré réussi.

PLUS DE NOUVELLES