Sidney Crosby : un « virus » qui s’est transformé en commotion | Carey Price a aussi un virus… | En rafale

Vous le savez tous, Crosby a subi une 3e commotion « officielle » vendredi dernier lors d’un entraînement et les Penguins de Pittsburgh l’ont annoncé aujourd’hui. Cette troisième commotion s’est produite lors d’une séquence anodine et personne chez les Penguins ne se doutait que leur capitaine avait subi une commotion lors de cette pratique. Crosby n’a participé à aucun match préparatoire, donc les Penguins cachaient-ils quelque chose concernant la santé du 87 (avant ce fameux vendredi)?

Samedi, c’était un virus… aujourd’hui, c’est une commotion. 

Des fois, les équipes peuvent mentir lorsqu’elles annoncent qu’un joueur est malade ou a un virus, mais des fois, ça peut vraiment se transformer en commotion. Parlant de virus, souhaitons que le virus de Carey Price ne cache pas une commotion… Restons positifs, il a fort probablement pris le rhume d’homme des autres.

Est-ce que le capitaine des Penguins pourrait s’absenter pour la totalité de la saison? Ai-je besoin de vous rappeler que son cerveau a été grandement affecté par ce fléau entre 2010 et 2013. Il a joué un total de 99 matchs entre ces années-là et son absence était liée à des symptômes reliés à des commotions cérébrales.

Je me souviens que Dave Steckel a été celui qui lui a donné sa première « grosse » commotion officielle lors d’un match extérieur, le 1er janvier 2011.

Victor Hedman a été celui qui lui a fait rater plusieurs mois d’activités part la suite après une mise en échec par-derrière. Crosby a effectué un retour au jeu le 21 novembre 2011, mais il a finalement abdiqué quelque temps plus tard puisque ses maux de tête ont refait surface. Il a finalement renoué avec l’action le 15 mars 2012.

Crosby a eu de la difficulté à reprendre son rythme du meilleur joueur au monde… qu’il venait justement de reconquérir à la Coupe du Monde. La plupart des spécialistes prévoyaient même le premier rang à Crosby dans la colonne des marqueurs, mais on dirait bien que ce ne sera pas le cas.

À partir de là, comment ne pas soulever la question d’une absence à très long terme? Est-ce que les médecins pourraient le forcer à mettre un terme à sa carrière? On est encore loin de là en ce moment, mais cette probabilité est tout de même dans les scénarios plausibles. Imaginez une retraite à 29 ans à 62 points du plateau des 1000 points. Le weekend dernier, on parlait de ce plateau et non du « plateau » d’une troisième grosse commotion…

Quand je pense à Sidney Crosby, je revois Eric Lindros dans ma tête… 

Si vous avez sélectionné Sidney Crosby dans votre pool DLC, vous devriez peut-être changer votre sélection… malheureusement.

En rafale
– Est-ce que Richard Martel se ramassera à la mairie du Saguenay? [JDQ]

– Selon Dan Boyle, le jeu de la Ligue nationale est devenu robotisé. Il marque un bon point.

Rappel : les deux Bourque ont paraphé des ententes avec l’Avalanche du Colorado. Je trouve ça fou que Rene Bourque ait réussi à parapher un contrat… et non Chris Higgins.

– Pour Stéphane Waite, c’est inhumain de faire garder 70 rencontres à un gardien. Donc, on sait officiellement que Carey Price amorcera 60 matchs… et Al Montoya au moins 22. Les chances de se blesser deviennent moins élevées en travaillant ainsi.

– Le défenseur Christian Ehrhoff a lui aussi été libéré et il rentrera chez lui en Allemagne. [TVASports]

– Pour les curieux, le Journal de Montréal a publié tous les changements et les nouveaux numéros de certains joueurs de la Ligue nationale. [JDM]

– Michel Therrien a beaucoup de respect pour Mike Condon, malgré tout.

Il a également rappelé que Jeff Petry ne sera pas du premier match de la saison régulière.

PLUS DE NOUVELLES