Si Price se blesse, c’est fini

On nous raconte constamment que de miser le tout pour le tout sur un gardien de but ne représente pas une erreur : qu’un joueur étoile, qu’il évolue à la position d’attaquant, de défenseur ou de gardien, mérite son salaire. Que l’importance de Carey est aussi primordiale que celle de John Tavares avec les Islanders, par exemple.

C’est pourquoi le Canadien et les Islanders sont extrêmement vulnérables et que l’absence de leur meilleur joueur fait une énorme différence et expose au plein jour les faiblesses du club.

Georges Laraque a amené un excellent point sur la table lors de son dernier segment au 91,9 Sports : si Carey Price venait à se blesser l’an prochain, c’est ter-mi-né.

Le Canadien ne s’en remettra pas, et cette réflexion remplie de sens ne fait que prouver que le CH est loin d’avoir l’équipe pour se rendre loin en séries éliminatoires.

Le trou à combler au centre du premier trio s’est fait un nouvel ami, et il se prénomme »défenseur gaucher top-4 ». Même avec Carey Price, la troupe de Claude Julien a de grosses faiblesses.

Si Price se blesse, je ne vois pas comment l’équipe arriverait à faire les séries. La dernière fois que c’est arrivé, le CH a fini dans les 10 pires équipes de la ligue et je ne crois pas que des bouleversements majeurs changeront la donne si le scénario venait à se reproduire.

C’est là que c’est dangereux. Carey Price et John Tavares sont des joueurs d’impact incroyables et recevront une augmentation de salaire considérable l’été prochain. Cependant, leurs équipe ne vont nulle part si celles-ci ne font pas les efforts pour mettre en place une formation qui n’a pas besoin d’eux. C’est la clé, si l’on regarde les formations qui ont un minimum de succès.

Hypothetically, si Crosby/Letang/Malkin se blesse, les Penguins ne sont pas trop affectés.

Continuez cette liste avec les équipes qui ont du succès et s’ils se retrouvent dans les bas fonds de la ligue advenant une blessure de leur meilleur joueur.

Vous voyez le point : c’est pourquoi il est très important de bâtir une équipe, et pourquoi il faut faire attention avec les mauvais contrats accordés. Les contrats de David Desharnais, Alexei Emelin, Tomas Plekanec et même Jeff Petry ont handicapé le Canadien, leur empêchant d’avoir l’espace nécessaire pour améliorer l’équipe.

Pensez-y donc. Croyez-vous vraiment que le Canadien a les effectifs nécessaires pour aller loin en séries?

C’est une combinaison de multiples facteurs positifs, que ça prendrait.

PLUS DE NOUVELLES