Séquences actives d’homme de fer : Nick Suzuki passera au 9e rang de la LNH ce soir

Alors qu’il est sur le point de terminer sa troisième saison dans la LNH, une chose semble claire au sujet de Nick Suzuki : le jeune homme a le potentiel de devenir un très bon centre de premier trio dans le circuit Bettman. Suzuki est très solide autant à l’attaque qu’en défensive et il a une intelligence de jeu qui est assez impressionnante pour un jeune homme de 22 ans.

Et ce qui l’a évidemment aidé dans son développement, c’est que Suzuki est parvenu à éviter les blessures. En effet, depuis son premier match dans la LNH (le 3 octobre 2019), l’attaquant a disputé chacun des matchs du Canadien sans en manquer un seul.

Rien de moins.

Pour vous donner une idée de son impressionnante durabilité, Suzuki en est désormais à 195 matchs consécutifs (seulement en saison régulière). C’est la 10e plus longue séquence active dans la LNH.

(Crédit: Capture d’écran/NHL.com)

Évidemment, la COVID-19 a mis fin à un nombre assez important de ces séquences (Suzuki n’a pas été atteint du virus pendant les deux dernières saisons du CH) et le #14 est bien loin du top-3, mais quand même.

Or, ce soir, Suzuki grimpera d’un rang dans la liste de ces séquences, alors que Keith Yandle, qui a disputé 989 matchs consécutifs, sera laissé de côté par les Flyers.

Mais pour en revenir à Suzuki, il n’en demeure pas moins que c’est un fait d’armes impressionnant. Le jeune homme a joué énormément de hockey depuis son arrivée dans la LNH (parce qu’il faut également ajouter 32 matchs de séries éliminatoires à son total), et on voit qu’il est toujours capable de performer à un haut niveau.

Et, évidemment, ça favorise son développement : le gars est capable de jouer match après match, ce qui lui donne énormément d’expérience à un jeune âge.

Bref, un fait d’armes digne de mention pour Suzuki, qui disputera un 196e match (de saison régulière) consécutif ce soir. Espérons que je ne sois pas prophète de malheur, par contre.

PLUS DE NOUVELLES