betgrw

Sean Monahan sur la première vague du jeu de puissance des Jets

Depuis trois jours, LE dossier de l’heure à Montréal : celui de Sean Monahan.

Kent Hughes a fait un travail colossal du début jusqu’à la fin pour premièrement faire son acquisition et par la suite, se départir du joueur de centre.

Aujourd’hui, Alex Newhook et le Canadien sautaient sur la patinoire en vue de leur affrontement de mardi face aux Capitals. Sean Monahan a fait de même pour la première fois avec sa nouvelle équipe. Il était nerveux, mais s’il y a bien un marché qu’il connaît, c’est le marché canadien.

À l’entraînement des Jets, on peut remarquer que Mony est sur la première vague du jeu de puissance.

Il y est en compagnie de Mark Scheifele, un ancien colocataire, Gabriel Vilardi, Kyle Connor et Josh Morrissey. Ça en fait du talent sur le même quintuple.

Pendant ce temps à Montréal, Martin St-Louis, qui est déçu de voir son vétéran quitter, ne sait même pas par qui remplacer Monahan sur sa propre première vague de l’avantage numérique. Après tout, il sera difficilement remplaçable puisque 16 de ses 35 points à Montréal cette saison ont été obtenus sur le jeu de puissance.

C’est ce qu’il a mentionné après l’entraînement d’aujourd’hui.

Celui qui pilotera un trio composé de Nikolaj Ehlers et Cole Perfetti arborera le numéro 23, numéro qu’il avait à Calgary, mais pas à Montréal.

De toute façon, s’il avait voulu garder le 91, il aurait dû débourser quelques milliers de dollars pour une montre Rolex. C’est son coéquipier de trio, Perfetti, qui détient ce numéro.

Monahan et les Jets seront en action, mardi. Ils seront de passage à Pittsburgh pour y affronter les Penguins.

Vous pouvez compter sur moi pour faire un résumé de ce match, mercredi matin.

En rafale

– Parlant de Monahan.

– Slaf va s’ennuyer.

– Finalement.

– Il a l’air heureux.

– Je n’en doute pas.

PLUS DE NOUVELLES