Sean Couturier à la poursuite du record de longévité de Bobby Clarke

En signant son contrat de huit saisons, Sean Couturier s’est non seulement assuré d’une certaine assurance financière, mais également d’une assurance géographique, alors qu’il n’aura pas à déménager de la ville de l’amour fraternel d’ici neuf saisons (à moins d’un échange, bien sûr).

Plus tôt dans la soirée, je vous ai informé du fait que l’Américain a signé un gros contrat, non pas pour l’argent, mais bien pour avoir une chance de soulever la Coupe Stanley au bout de ses bras.

En plus d’une chance à la Coupe Stanley, un salaire de 62 millions de dollars, Couturier aura la chance d’éclipser beaucoup de marques d’équipes, dont celle de longévité.

En effet, si les blessures ne se mettent pas de la partie, le centre de 28 ans aura la chance de devenir le joueur ayant joué le plus de matchs et de saisons dans l’histoire de la concession.

Et avec le contrat qu’il vient de signer, il a beaucoup de chances de le faire.

C’est la légende des Flyers, Bobby Clarke, qui compte le plus de saisons (15) et le plus de matchs (1144) dans l’histoire de Philadelphie.

Repêché en 2011 par les Flyers, Couturier, lui, a joué 692 rencontres dans sa carrière et 10 saisons complètes. Il entamera sa 11e cette saison. Et d’ici 2030, année qu’il devient agent libre, il aura en masse le temps de jouer 452 rencontres et six saisons. Mais évidemment, il y a toujours les blessures qui rentrent en jeu et une carrière peut prendre fin en un claquement de doigts.

Son coéquipier Claude Giroux a joué 13 saisons et 943 rencontres lui, mais contrairement à celui de Couturier, l’avenir de l’Ontarien à Philly n’est pas assuré et il deviendra agent libre dès la fin de la saison 2021-2022. Le capitaine n’est pas assuré de revenir avec les Flyers, lui qui n’est qu’à deux saisons et 201 matchs du record de Clarke.

À 33 ans, il lui reste encore beaucoup de bon hockey à offrir et s’il prolonge avec les Flyers, le record sera à sa portée.

La seule question concernant Sean Couturier : éclipsera-t-il le record de Clarke ou de Giroux?

En Rafale

– Les fiertés québécoises.

– Une vue que je manquais beaucoup.

– Du renfort à Chicago.

– On ne voit pas ça souvent. Quelle histoire!

– Il a le droit de l’être. Il connaît toute une saison.

PLUS DE NOUVELLES