Se stationner pour un match du Rocket sera un cauchemar

L’arrivée du club-école du Canadien au Québec est très attendu. Pour une première fois depuis le départ des Citadelles, en 2002, les partisans du Tricolore auront l’occasion de voir en action les espoirs du Canadien tout près de chez eux et ce, à un prix raisonnable.

Ceux n’ayant pas les moyens (ou envie) de dépenser des prix exorbitants pour voir le Canadien se faire dominer par les Jets (expérience vécue) auront désormais une autre option que le hockey junior pour satisfaire leurs besoins de partisans.

Cependant, le chef du Parti Laval-Équipe Michel Trottier est inquiet que se stationner sera un véritable cauchemar pour aller aux matchs du Rocket. Il prévoit que le manque de places de stationnement poussera les automobilistes à envahir les zones résidentielles, une problématique à éviter afin de ne pas créer de chaos.

La Place Bell, qui compte 10 300 places assises, devra trouver une solution puisque les 700 espaces réservés au stationnement seront loin d’être suffisants, et ce même si le métro devrait jouer un grand rôle dans le transport des spectateurs.

Encore là, imaginez la scène au métro Montmorency après les matchs…

Michel Trottier classe l’emplacement de l’aréna comme un manque de jugement avec lequel les citoyens devront maintenant vivre.

25stanley rapporte qu’un sondage a été présenté aux partisans, leurs demandant s’ils aimaient mieux dépenser 12$ de stationnement et se retrouver à 5 minutes de marche, ou encore payer 10$ et être à 10 minutes de marche de la Place Bell.

PLUS DE NOUVELLES