Est-ce la fin de la domination d’Alexander Ovechkin?

Sidney Crosby a mis l’an dernier un terme au règne d’Alexander Ovechkin en tant que meilleur buteur incontesté de la LNH. L’attaquant russe qui avait mis la main sur le Trophée Maurice-Richard pendant 4 années consécutives a connu une légère baisse de régime, ses 33 buts le plaçant TRÈS loin, au 14ème rang des meilleurs buteurs.

Il s’agissait de sa deuxième pire saison en carrière en termes de production, de loin sa pire depuis 2010-2011.

Est-ce que cette mauvaise saison est le début d’une régression pour Ovechkin?

The Hockey News croit que son règne est terminé, et que la porte est maintenant ouverte pour n’importe quelle vedette pour remporter le Maurice-Richard. Matt Larkin place le capitaine des Capitals au 8ème rang des prétendants pour la prochaine saison.

Au premier rang de ce palmarès trône le jeune Finlandais Patrik Laine, qui a terminé la dernière saison avec 36 buts en 73 rencontres. Si l’on projette cette production sur 82 matchs, l’attaquant des Jets aurait atteint, tout comme Auston Matthews, le plateau des 40 buts.

Avec une équipe de qualité autour de lui, à l’attaque, Laine n’a besoin que de tirer plus et le titre de meilleur compteur sera à sa portée.

Parmi les marqueurs de 35 buts et plus, le tir de Laine a la meilleure efficacité (17.6%), tout en étant celui qui lance le moins (204 tirs). S’il tirait autant que Vladimir Tarasenko, par exemple, c’est la marque des 50 buts qui aurait été à sa portée.

Le top 3 est complété par ceux qui avaient terminé la dernière saison au deuxième rang de la colonne des buteurs avec 40 filets : Nikita Kucherov et Auston Matthews.

Larkin croit que Kucherov sera en compétition avec Laine chaque année pour le trophée Maurice-Richard, un peu comme l’a été Steven Stamkos auparavant (avant qu’il ne commence à se blesser régulièrement).

Dans le cas de Matthews, c’est plus difficile. Il serait surprenant qu’il dépasse la marque qu’il a atteinte l’an dernier. Au lieu, on devrait le voir s’améliorer en tant que passeur, pour devenir un meilleur joueur all-around. 

Vladimir Tarasenko sort au quatrième rang, ce qui pourrait être surprenant sauf si vous êtes au courant qu’il est le deuxième meilleur buteur de la LNH, depuis trois saisons. Personnellement, je le vois comme un marqueur de 40 buts constant, mais il pourrait réellement nous surprendre avec une grosse saison.

Finalement, c’est au cinquième rang que se classe Sidney Crosby, le champion en titre du trophée. Larkin précise que Crosby est très versatile et que c’est dur de prédire sa production. Il peut être un fabricant de jeu quand il le faut, un shutdown-center d’autres fois, et un marqueur de temps en temps. Le problème est là : le Crosby »marqueur » ne sort pas à toutes les saisons, et on ne peut pas dire le contraire.

Voici le reste du top 10, qui n’inclue pas Max Pacioretty.

6. Steven Stamkos

7. Brad Marchand

8. Alex Ovechkin

9. David Pastrnak

10. Patrick Kane

PLUS DE NOUVELLES