Samuel Morin est-il en train de se faire coiffer par un inconnu? | Des prospects sur une chaise pliante? | En rafale

L’un de mes dadas dans le monde du hockey, c’est d’analyser le comportement des joueurs que j’ai vu évoluer chez les juniors pendant leur camp professionnel. Hier, je vous ai livré un texte au sujet de la « maladie » de Timo Meier… Aujourd’hui, j’ai envie de vous jaser d’un défenseur géant qui tente de faire sa place chez les Flyers, Phil Myers.

Myers est un produit des Huskies de Rouyn-Noranda et malgré une saison 2014-2015 très laborieuse, Ron Hextall l’a invité à son camp des recrues en septembre dernier, il a même participé au camp pro, en plus de décrocher un contrat de trois ans.

Après son premier séjour à un camp pro en 2015, il a carrément explosé en 2015-2016 (chez les Huskies) où il a amassé 45 points, dont 17 buts, alors qu’il n’avait cumulé que 8 points en 60 matchs la saison précédente. Pendant le parcours qui a mené la meute rouynnorandienne à la Coupe du Président, il a été l’un des rouages les plus importants (16 points en 20 matchs).

En septembre 2016, il est de retour dans l’entourage des Flyers et malgré qu’il séjourne sur une chaise pliante dans le vestiaire, il est tout de même au summum sur la glace. Il n’a toujours pas de casier puisque le risque qu’il retourne chez les Huskies y est. Toutefois, même s’il filtre ses propos, Ron Hextall est emballé par son poulain de 19 ans.

« Il est bon, il est un bon jeune joueur. Il a un bon gabarit, il a un bon équilibre avec la rondelle et il n’a pas peur de la trimbaler. Il a construit sur certains points à améliorer contrairement à l’an passé. Il a fait ses devoirs. »

Myers semble très élevé au sommet de la charte de prospects des Flyers, qui ont énormément de potentiel à cette position (défenseur). Outre Myers, Ivan Provorov, Travis Sanheim, Robert Hagg et Samuel Morin figure dans le top des prospects en défensive. Si Morin stagne, c’est tout le contraire pour Myers.

C’est possible que l’un d’eux s’impose suffisamment afin d’amorcer la saison à Philadelphie, mais ça ne devrait pas être plus qu’un puisque la brigade actuelle comprend Mark Streit, Andrew MacDonald, Michael Del Zotto, Radko Gudas, Nick Schultz, Brandon Manning et Shayne Gostisbehere. Streit, Del Zotto et Schultz seront tous agents libres sans restriction le 1er juillet prochain, donc ça créera de l’espace.

Sauf que dans le monde du hockey, il y a des solutions, donc si l’un des prospects s’impose suffisamment, il pourrait tasser un vétéran (le ballottage et les transactions vivent toujours).

La question qui tue : est-ce que Myers a surpassé Morin dans la hiérarchie des défenseurs des Flyers? Un gars « signé » qui dépasse un premier choix, ce serait tout un accomplissement.

En rafale
– Ryan Nugent-Hopkins semble apprécier ce qu’il voit de Jesse Puljujarvi.

– La bonne nouvelle du jour du côté des Sénateurs d’Ottawa : Mark Stone est de retour sur patins.

– On donne beaucoup de place à Matthew Tkachuk chez les Flames de Calgary… J’imagine qu’il entamera la saison à Calgary, SURTOUT si Johnny Gaudreau ne paraphe pas un nouveau pacte d’ici là.

– Est-ce que Tyler Bozak et Mitch Marner trouveront une chimie sur la glace?

– Rickard Rakell finira-t-il par le signer ce fameux nouveau contrat?

– Frans Nielsen se souviendra de la Coupe du Monde toute sa vie… j’imagine qu’il n’a jamais rien connu d’autre, hehehe.

– Ce propos de John Tortorella au sujet de Pierre-Luc Dubois est-il positif ou négatif? Tort’s semble apprécier ce qu’il voit de lui au centre, c’est donc positif.

– Les joueurs des Blue Jays s’amusent avec les journalistes et certains journalistes se retrouvent sur les murs du vestiaire avec un « X » dessus, ce qui veut dire que les joueurs ne prennent pas d’entrevues avec eux. [25Stanley]

PLUS DE NOUVELLES