betgrw

Samuel Montembeault demanderait quatre millions de dollars par année

Le ménage à trois devant le filet du Canadien n’est pas exactement optimal. Après tout, même si les gardiens répondent bien sur la patinoire, il n’en demeure pas moins que les gars ne jouent pas assez à leur goût.

Après tout, quand tu sépares le boulot à trois au lieu de deux, il y a forcément deux gardiens qui doivent trouver qu’ils ne jouent pas assez… et un cerbère qui doit penser qu’il ne joue vraiment pas assez. Je vous laisse deviner qui est qui, à Montréal.

Au moins, Cayden Primeau progresse en tant que joueur de la LNH dans les entraînements. C’est une mince victoire pour ceux qui cherchent du positif un peu en ce beau vendredi matin.

Mais bon. On sait qu’éventuellement, le Canadien devra mettre fin au ménage à trois. Ça ne peut pas durer toute une saison et le club a besoin de profondeur ailleurs que devant le filet.

On sait aussi que le dossier est lié à la prolongation de contrat qui attend vraisemblablement Samuel Montembeault. Le clan du gardien et le Canadien négocient pour signer celui qui sera agent libre sans restriction à la fin de la saison.

À ce sujet, Elliotte Friedman (32 Thoughts) ne croit pas que le Canadien attendra à la date limite pour régler le dossier du gardien québécois.

Si tel est le cas, cela veut dire que le gardien pourrait être sur le point de signer un contrat, donc? Pas forcément, non : il est après tout (trop) tôt pour tirer de telles conclusions.

Pourquoi? Parce qu’il faut laisser le temps au jeu des négociations de faire son effet.

On sait que Kent Hughes et Jeff Gorton, deux hommes habitués de négocier des contrats, ne voudront pas forcément céder aux premières demandes du gardien – comme dans toutes les négociations de l’histoire des (bonnes) négociations.

Mais selon ce que rapporte Réjean Tremblay, dans le cadre de sa chronique sur le site de BPM Sports, le clan Montembeault exigerait un contrat de quatre millions de dollars par année.

Il est intéressant de noter que les gardiens de confiance de la LNH font au moins trois millions $, comme l’a dit le chroniqueur. À quatre millions de dollars, Montembeault serait bien payé.

Si c’est ce qu’il finit par avoir, évidemment.

Notons aussi que Jake Allen a signé un contrat de 3.85 M$ par saison. Le fait de demander plus que son collègue des Maritimes fait-il en sorte que le Québécois se voit comme #1 dans la hiérarchie? On peut penser que oui.

Est-ce que le Canadien voit Montembeault de la façon dont le gardien se voit? C’est la question à se poser, évidemment.

Montembeault est aimé du public québécois, mais il ne reçoit jamais de gros vote de confiance de la part de Martin St-Louis, par exemple. Il est aussi parfois laissé pour compte lors du choix des étoiles à RDS, ce qui a poussé Réjean Tremblay à lancer une pointe à ses collègues du Réseau des Sports ce matin.

Vivement la fin du ménage à trois… et ce, peu importe qui partira.

PLUS DE NOUVELLES