Rythme de 137 points cette saison : les Bruins menacent un record du CH

À Montréal, les Bruins de Boston ne sont pas exactement l’équipe la plus populaire. Après tout, ils sont les rivaux éternels du CH, et même si la rivalité s’essouffle un brin depuis quelques années, il n’en demeure pas moins qu’ils ne sont pas dans les bonnes grâces de bien des Québécois.

Brad Marchand n’est clairement pas le favori de la foule à Montréal, disons.

Ceci dit, il faut quand même rendre à César ce qui revient à César : cette saison, les Bruins sont une réelle machine de hockey. En fait, suite à leur victoire du jour face aux Flyers par la marque de 6-0, ils ont une fiche exceptionnelle de 34-5-4.

Ils ont amassé au moins un point dans 38 de leurs 43 matchs cette saison. C’est absurde.

En fait, le rythme auquel les Bruins gagnent des matchs actuellement est carrément historique : s’ils maintiennent le rythme jusqu’à la fin de la campagne, ils finiraient la saison avec une récolte de 137 points.

Ce faisant, ils connaîtraient la meilleure saison de l’histoire de la LNH, le record actuel pour le nombre de points en une saison étant de 132. C’est l’édition 1976-77 du Canadien qui le détient présentement.

(Crédit: Capture d’écran/StatMuse)

Un peu ironique que les Bruins gagnent à un tel rythme alors que le CH est près des bas-fonds de la LNH…

Leur rythme actuel de 65 victoires cette saison serait également un record de la LNH, alors que la meilleure récolte est de 62 en une campagne (les Red Wings de 1995-96 et le Lightning de 2018-19 se partagent le record). Non seulement ça battrait le record, mais ça le dépasserait de façon assez substantielle.

35 buts et 62 points pour David Pastrnak, 40 points en 35 matchs pour Brad Marchand, le retour de David Krejci (34 points en 38 matchs) au centre du deuxième trio, l’éclosion offensive de Jake DeBrusk, l’excellente brigade défensive menée par Charlie McAvoy et le superbe tandem de gardiens mené par Linus Ullmark (le favori pour le Vézina) : ce ne sont pas les raisons qui manquent pour expliquer les succès des Bruins cette année. Dire que certains (dont moi) s’attendaient à les voir prendre un pas de recul cette saison…

Je ne sais pas si les Bruins sauront maintenir cette cadence historique, mais rien n’indique qu’ils sont sur le point de s’essouffler. Tout roule encore à fond de train et la profondeur du club fait en sorte que la perte récente de Jake DeBrusk se fait à peine sentir, lui qui commence toutefois à prendre du mieux.

Les Bostonnais ont déjà 13 points d’avance (et un match en main) sur les Maple Leafs, qui sont au deuxième rang de l’Atlantique. Ce n’est pas une avance insurmontable, mais disons que les chances de voir les Bruins terminer au sommet de la division sont assez bonnes.

Bref, les Bruins connaissent toute une campagne, et le nouvel entraîneur-chef de l’équipe, Jim Montgomery, mérite une tonne de crédit pour avoir amené son groupe au prochain niveau. J’avais des doutes quand l’équipe a laissé partir Bruce Cassidy, mais clairement, Montgomery est en train de démontrer sa valeur comme entraîneur, lui qui semble en voie d’être récompensé par un trophée Jack Adams dans quelques mois…

En rafale

– Nouvelle édition du Calepin d’Athlétique Montréal.

– À écouter.

Quand même pas aussi bon que Lane Hutsonhehe.

– Belle victoire pour la Québécoise.

– Oups.

PLUS DE NOUVELLES