Statistiques avancées : Jeff Petry joue sur la deuxième meilleure paire défensive de la LNH

Je vais être bien franc avec vous : j’ai adoré Jeff Petry lors de son passage à Montréal. Il n’a peut-être pas quitté en bons termes avec l’organisation, mais pendant plusieurs années, il a été un bon défenseur sur le top-4 de l’équipe qui amenait une dimension différente.

C’est bien beau avoir des Shea Weber, des Ben Chiarot et des Joel Edmundson, mais ça te prend des défenseurs mobiles capables de relancer l’attaque, et c’est ce que faisait très bien Petry.

Le défenseur a d’ailleurs toujours été un gars qui a été mis en valeur par les statistiques avancées. Ces dernières vantaient souvent la paire qu’il formait avec Brett Kulak comme l’une des meilleures du circuit, et clairement, il a joué un grand rôle là-dedans.

Et cette saison, alors qu’il est à Pittsburgh, les statistiques avancées voient encore beaucoup de positif dans le jeu du défenseur, alors que selon MoneyPuck, la paire que Petry forme avec Marcus Pettersson est la deuxième meilleure de la ligue sur le plan défensif (chez les paires qui ont joué 200 minutes et plus ensemble).

Le duo des Penguins limite grandement les buts attendus pour l’adversaire, alors qu’à chaque tranche de 60 minutes, il n’en accorde que 1,92.

J’ai souvent expliqué cette statistique par le passé, mais en gros, elle pondère chaque opportunité de marquer chez l’adversaire en fonction du danger qu’elle représente et chacune d’entre elles a une « valeur de but attendu ». Concrètement, ça veut donc dire que le duo ne concède presque pas d’opportunités de marquer de qualité à ses adversaires.

L’an dernier, le jeu de Petry a souvent été critiqué (et avec raison), mais il n’en demeure pas moins qu’il est un défenseur de qualité et qu’il a du bon hockey à offrir. Surtout quand il n’a pas la tête ailleurs comme c’était le cas la saison dernière.

Notons toutefois que Petry n’a pas joué depuis le 10 décembre dernier en raison d’une blessure au bas du corps, mais qu’il est revenu à l’entraînement aujourd’hui dans un chandail lui interdisant de recevoir des contacts. Son partenaire Marcus Pettersson, qui était à l’écart depuis deux matchs en raison d’une maladie, était lui aussi de retour à l’entraînement et a disputé le match du jour pour les Penguins.

Je ne sais pas à quel moment il sera en mesure de revenir au jeu, mais le retour de Petry ne fera pas mal aux Penguins, qui sont également privés des services de Kris Letang depuis quelques matchs. Dans son cas, il devrait revenir d’ici quelques jours.

Le renfort arrive donc chez les Penguins, et en retrouvant la paire formée par Petry et Pettersson, la bande de Sidney Crosby retrouvera l’une des meilleures paires de défenseurs de la ligue cette année sur le plan défensif.

Rien de moins.

En rafale

– Sans Andreas Martinsen (et Tomas Plekanec), le CH n’aurait peut-être jamais pu repêcher Cale Makar Lane Hutson.

Et parlant de Tomas Plekanec, le collègue Maxime Truman et Georges Laraque l’ont eu en entrevue ce midi. Vous pouvez l’écouter ICI si vous l’avez manquée.

– À écouter.

– Evander Kane s’approche d’un retour à Edmonton.

– Patrice Brisebois revient sur ses souvenirs de Gino Odjick.

– Les Canucks ne semblent pas très confiants de conserver les services de Bo Horvat au-delà de la présente saison.

PLUS DE NOUVELLES