Ryan Poehling donne la victoire au Rocket et impressionne Joël Bouchard

Un match du lundi en après-midi pour le Rocket, ce n’est pas coutume. Pourtant, c’était l’horaire atypique qui lui était présenté aujourd’hui, en vue d’un affrontement au Centre Bell contre les Sénateurs de Belleville.

Le 91.9 Sports a d’ailleurs coupé Le Club à Langdeau de 2 heures pour présenter le match sur ses ondes, à 17 heures. C’est la seule fois de l’année que ça se produira. 

Du côté de l’Avenue des Canadiens-de-Montréal, le Rocket a connu un match intéressant et l’a emporté contre le club-école des Sens.

Jordan Weal a d’abord brisé une vilaine séquence en inscrivant son premier but en dix matchs, qui a par la même occasion permis le premier point de Tobie Paquette-Bisson dans la Ligue américaine. L’ancien de l’Armada disputait son cinquième match de la saison.

Les Sens ont créé l’égalité pour un total de 25 secondes avant que Joël Teasdale ne décide de la briser afin de donner l’avance aux siens, 2 à 1. Il s’agissair de son deuxième filet de la saison, un premier depuis la première rencontre de la saison.

En troisième période, Belleville a à nouveau créé l’égalité. Après le premier but de la saison de Cole Reinhardt, cétait au tour de Robert Calisti de frapper.

Et c’est Ryan Poehling qui s’est occupé d’offrir la victoire aux siens. Tout un tir des poignets, sincèrement.

Après le match, Joël Bouchard s’est dit très impressionné par le week-end de Poehling, qui s’implique de toutes les façons possibles. Et il n’impressionne pas seulement son entraîneur – en général, le sentiment collectif est qu’il a beaucoup gagné en maturité.

Est-ce que ça pourrait être lui, le quatrième centre du Canadien. Qui sait… Mais ne brûlons pas d’étape. Poehling va bien présenfement, mais il doit trouver la confiance ef la constance en bas avant de pouvoir être rappelé en haut.

Le Rocket part maintenant sur la route avec une fiche de 8-4-1 pour disputer quatre matchs consécutifs à Calgary, contre le Heat de Stockton.

PLUS DE NOUVELLES