20 000$ en prix à gagner!
Inscris-toi gratuitement à notre superpool.
Inscris-toi gratuitement à notre superpool.
20 000$ en prix à gagner!

Rumeurs : Konecny échangé aux Oilers, Nylander à Toronto pour y rester

Même s’il peut se décrire comme étant une pièce intéressante pour la reconstruction de l’équipe, Travis Konecny pourrait quitter les Flyers cet été.

Il est l’un des rares joueurs de l’organisation ayant une belle valeur sur le marché des transactions et si l’offre est bonne pour l’avenir de la franchise, Daniel Brière le laissera partir.

Aux dernières nouvelles, il n’y a pas nécessairement d’équipe en particulier qui semble être au plus fort de la course à l’obtention de ses services. Mais dans les derniers jours, son nom a été lié plus souvent qu’autrement à celui des Oilers d’Edmonton… Et je trouve que c’est logique.

 

Je trouve ça logique parce que Konecny cadre avec le style des Oilers. On parle d’un gars qui aime déranger l’adversaire et qui est amplement capable de mettre son nom sur la feuille de pointage.

Il a marqué 31 buts en 60 matchs lors de la dernière saison, tout en ajoutant 30 mentions d’assistance. 

Certains experts (Jason Gregor, pour ne pas le nommer) affirment qu’il s’agit d’une mauvaise idée parce que les Oilers « n’ont pas besoin d’un autre ailier qui gagne beaucoup d’argent ».

Notons qu’il reste encore deux ans au contrat de l’attaquant et notons aussi qu’il touche 5.5 millions de dollars par année jusqu’à la fin de la saison 2024-2025. Ce n’est pas énorme, surtout pour un gars de la trempe de Konecny. 

J’estime que les Oilers frapperaient un grand coup en mettant la main sur l’attaquant des Flyers. Encore là, Konecny a tellement d’outils afin d’aider la formation d’Edmonton, qui pourrait s’en servir afin d’ajouter non seulement du punch offensif à l’attaque, mais aussi du papier sablé.

Ken Holland devra envoyer du salaire à Philly s’il souhaite transiger pour ses services puisque les Oilers ont un « current cap space » d’un peu plus de cinq millions de dollars, mais c’est certainement réalisable.

William Nylander, à Toronto pour y rester? 

Dans toutes les rumeurs de transactions et de mouvements de joueurs, la situation à Toronto est probablement celle qui fera jaser le plus dans les prochains mois.

Après tout, depuis le congédiement de Dubas, on sait qu’il pourrait y avoir de gros changements chez les Leafs même si l’organisation semble vouloir garder le « Core Four » intact.

Les possibilités sont infinies, d’ailleurs. Mais…

Semble-t-il que les chances de voir William Nylander quitter le bateau sont minces, voire très minces.

Le même discours peut s’appliquer à Auston Matthews, Mitch Marner et John Tavares, selon les dernières informations de Darren Dreger.

Je trouve cela surprenant que les Leafs tentent encore de « faire fonctionner les choses » avec le groupe qui est déjà en place. Pourquoi?

Parce que le « Core Four » n’a jamais aidé l’équipe à passer au prochain niveau. À un certain moment donné, quelqu’un en quelque part devra se mettre à l’idée que ça ne fonctionne tout simplement pas…

Mais ce moment-là n’est pas encore arrivé, visiblement.

Brad Treliving aura des choix à faire : soit il s’entête à bâtir son équipe autour des quatre hauts salariés à l’attaque pour leur donner une autre chance de gagner la Coupe Stanley, soit il décide de brasser la soupe en échangeant l’un des quatre joueurs afin de disperser l’argent au sein de sa formation.

À lui de jouer.

PLUS DE NOUVELLES