Rumeur : Sean Monahan pourrait intéresser l’Avalanche, croit Pierre LeBrun

L’Avalanche a gagné la Coupe Stanley en juin dernier, mais cela ne veut pas dire que les joueurs ne sont plus affamés. Avec le noyau étant presque intact, le Colorado aspire à une deuxième conquête du prestigieux trophée en autant d’années.

Le problème, présentement, est le nombre de blessés présent au sein de la formation. À l’heure d’écrire ces lignes, Gabriel Landeskog, Valeri Nichushkin, Darren Helm, Bowen Byram et Samuel Girard sont sur la touche… Et il va sans dire qu’il s’agit ici de gros morceaux dans l’alignement de Jared Bednar (entraîneur-chef).

C’est en partie en raison de cela qu’il y a des rumeurs de transactions présentement entourant l’Avalanche du Colorado. Du moins, c’est ce qu’a affirmé Pierre LeBrun dans l’un de ses récents textes sur The Athletic.

En dressant un portrait de la situation, l’informateur évoque la possibilité de voir Chris MacFarland bouger afin de récupérer un joueur pouvant évoluer au centre. Il a parlé des noms de Jonathan Toews, de Ryan O’Rieilly… Et de Sean Monahan.

Présentement, l’Avalanche a un espace sous le plafond de 294 509 $. Chris MacFarland devra donc être créatif s’il souhaite faire l’acquisition d’une pièce qui pourrait l’aider à compléter son casse-tête.

Il devra, en théorie, se débarrasser d’un gros salaire afin d’en accueillir un autre. Il sera donc intéressant de voir le joueur qui sera sacrifié par le DG si un tel scénario venait véritablement à se produire.

En ce moment, Evan Rodrigues pilote la deuxième unité. JT Compher, lui, évolue au centre du troisième trio. L’ajout d’un vétéran comme Monahan pourrait certes aider l’équipe d’ici la fin de l’année, considérant le rendement de l’ancien des Flames jusqu’à maintenant. 

Ce que je retiens de tout ça, toutefois, est le fait de voir que la valeur de Sean Monahan semble être à la hausse. Je rappelle qu’on parle d’un gars qui a été littéralement donné au Canadien (en plus d’un choix de première ronde) en raison de ses récentes blessures et de son gros salaire…

Si Kent Hughes parvient à l’échanger contre un joueur qui peut aider le CH à long terme ou qu’il est en mesure d’aller chercher un choix intéressant, le Canadien devra en rire. Parce que s’il continue de jouer de la sorte, il ne faudra pas être surpris de voir qu’il y a de l’intérêt pour ses services aux quatre coins de la ligue.

Et si Monahan est échangé, cela voudra dire que le joueur aura prouver qu’il peut rester en santé.

Rappelons que Monahan dispute présentement la dernière année de son contrat de sept ans et qu’il touche en moyenne 6 375 000 $ par saison. Il pourrait donc s’agir d’une belle option sur le marché des transactions dans la catégorie des « joueurs de location ». Notons que Kent Hughes devra toutefois retenir un peu de son salaire afin de se trouver un partenaire de danse.

D’un autre côté, il y a des chances que Kent Hughes voit Monahan comme étant un bel atout pour la reconstruction de l’équipe. Les jeunes auront besoin de vétérans dans les prochaines années et le 91 pourrait être un de ceux qui seront choisis afin d’encadrer les jeunes joueurs. 

C’est pour cela que la situation sera intéressante à suivre en cours d’année.

En rafale

– Bonne question. J’irais probablement avec Caufield en raison de son enthousiasme. Et vous?

– Les nouvelles du jour concernant le ballottage :

– Êtes-vous d’accord?

– Il est sensationnel. J’ai vraiment hâte de le voir jouer dans la LNH.

– Un beau geste de la part de l’organisation.

PLUS DE NOUVELLES