betgrw

Roberto Luongo a toujours su que Samuel Montembeault a le talent pour être un gardien #1

En ce moment, chez le Canadien, le dossier des trois gardiens fait jaser. La recette d’une rotation comme au baseball (les gars jouent chacun leur tour) est présentement utilisée… pour le meilleur et pour le pire.

Est-ce que c’est idéal? Non. Mais est-ce que c’est un mal nécessaire? Oui.

Plus le temps passe et plus on se rend compte que la première étape pour régler le dossier, c’est possiblement de s’assurer de faire signer une prolongation de contrat à Samuel Montembeault.

Pourquoi? Parce que cela assurerait au Canadien, dans le cas d’une transaction, la présence de deux gars au prochain camp d’entraînement. Quand je dis deux gars, je veux dire les deux qui ne seraient pas échangés par le club.

Signer Montembeault donnerait aussi la possibilité au CH, s’il le veut, d’envoyer Jake Allen à Laval. Après tout, si tu envoies le vétéran en bas sans que Monty soit signé, tu lui donnes du pouvoir dans les négociations.

Et tu ne veux pas ça.

Mais bon. Savez-vous ce qui est fou, dans tout ça? C’est que cela donne du poids aux arguments de ceux qui disent qu’il faut être patient avec les jeunes gardiens de but – dont Cayden Primeau.

Après tout, on voit que le Canadien aimerait sans doute aimé maximiser la valeur de Charlie Lindgren, lui qui roule bien ces temps-ci. Et quand je dis bien, je veux dire… très bien.

Parce que oui, Montembeault a déjà été un gardien qui a été abandonné par son club. Les Panthers l’ont envoyé au ballottage et le CH en a profité pour le réclamer en raison de l’absence de Carey Price.

Et voilà qu’aujourd’hui, il est devenu le gardien que Roberto Luongo a toujours cru qu’il pouvait devenir : un bon gardien de la LNH. C’est ce que Katherine Harvey-Pinard, de La Presse, rapporte.

L’ancien gardien, qui a joué avec Montembeault et qui est devenu son patron en prenant une job dans les bureaux des Panthers par la suite, sait que le Québécois est talentueux.  Luongo affirme qu’il était déçu de voir les Panthers perdre l’ancien de l’Armada en 2021, via le ballottage.

Et là, de voir Monty se lever fait son bonheur puisqu’il se dit content que le CH lui ait donné une chance – et que Montembeault l’ait saisie.

Selon le membre des Panthers, le fait que son ancien coéquipier ait pris de la maturité change bien des choses. La légende du hockey, qui est présentement à Montréal en marge de la visite des Panthers à au Québec, sait que l’expérience dans la LNH aide beaucoup.

Et quand le talent est là…

Il a le talent. C’est sûr qu’il a le talent. Ça, ça n’a jamais été une question pour nous autres. – Roberto Luongo sur Samuel Montembeault

La prochaine étape, selon Luongo? Montembeault devra prouver qu’il peut être un gardien #1 dans la LNH. Ça aiderait s’il jouait plus qu’un match sur trois, mais bon.

Et du côté des Panthers, peut-être que d’arrêter d’échapper de bons gardiens québécois pourrait être une bonne idée… #DevonLevi

 

Afficher cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Spittin’ Chiclets (@spittinchiclets)

PLUS DE NOUVELLES