Reway, McCarron et Sergachev lutteront pour un poste | Shea Weber sera adjoint (et c’est logique!)

Retour rapide sur le camp de perfectionnement à Brossard… Voici mes notes.

1. La cuvée de 2016 fait bien paraître Timmins 

Il est de coutume de voir les plus vieux joueurs se distinguer dans ce genre de camps. En fait, c’est ce à quoi on s’attend. Mais Timmins a fait de bonnes trouvailles en 2016, et les jeunes espoirs de cette cuvée ont brouillé les cartes. Mikhail Sergachev, William Bitten, Victor Mete, Casey Staum et même le choix de septième ronde Arvid Henrikson ont bien paru. Ce dernier m’a particulièrement impressionné: un géant assez mobile avec un bon bâton, et qui se débrouille en offensive.

2. Trop facile pour Sergachev

A-t-il vraiment forcé? Ça semblait tellement facile pour le joueur russe. Physique, il n’a laissé personne se faufiler de son côté. Il a choisi les bons moments pour appuyer l’attaque. Avec la rondelle, Sergachev déborde les joueurs adverses avec aisance et se déplace où il le veut. Quand il n’y a pas d’ouvertures, il est également capable de garder le jeu simple. Il m’a eu tout l’air d’un pro. Les derniers choix de première ronde du Canadien n’ont jamais été aussi dominants au camp de développement…

3. Simon Bourque, Daniel Audette, Jérémy Grégoire ont pris du gallon

Simon Bourque commence à jouer avec plus d’audace en zone offensive et j’ai aimé découvrir cette nouvelle dimension de son jeu. Il pourrait jouer dans la ligue américaine dès l’an prochain, il a pris du coffre depuis l’été dernier.

Même s’il est un brin brouillon, on ne peut qu’applaudir la fougue du petit Daniel Audette. Le fils de Donald est très dynamique, mais il devra simplifier son jeu en territoire adverse, sans toutefois atténuer sa créativité.

Jérémy Grégoire n’effectue aucune mauvaise décision sur la patinoire, et il parvient toujours à se démarquer avec un jeu intelligent en offensive. Sans dire qu’il est le prochain Michaël Bournival, je crois qu’il doit être considéré si on veut parier sur la surprise du camp d’entraînement… Il manque un peu d’explosion sur ses patins, toutefois.

4. Reway et McCarron lutteront pour un poste

À mes yeux, ce camp vient de confirmer ce qui était presque une certitude: Martin Reway et Michael McCarron lutteront pour un poste jusqu’à la toute fin en septembre. On savait Reway talentueux, mais il a aussi joué avec agressivité et pris soin de son jeu défensif, des qualités qu’on retrouve chez les petits joueurs efficaces de la Ligue nationale. McCarron, lui, continue de gagner en fluidité. Ses mouvements sont de plus en plus souples. Par-dessus tout, l’américain est rusé sur la patinoire et exploite les zones dangereuses, que ce soit en alimentant ses ailiers, en déviant des rondelles ou en chargeant le filet.

5. Un peu laborieux pour Scherbak

Le russe est-il blessé? Son jeu de possession n’est pas à point, il n’arrive jamais à atteindre sa vitesse de croisière avec la rondelle, il peine à se relever après chaque chute sur la glace, les défenseurs plus petits que lui réussissent à le limiter à la périphérie… En fait, c’est le jour de la marmotte pour Scherbak qui a aussi peiné à se démarquer lors des deux derniers camps de développement. Peut-être qu’il a seulement besoin de se dégourdir les jambes et de s’activer avant de passer aux choses sérieuses? Il paraît mieux en présaison et à St. John’s que face à des jeunes de son âge!

Weber s’adresse aux médias, sera un adjoint à Pacioretty l’an prochain  
On lit toute sorte de propositions farfelues sur internet, comme celle dépouiller Pacioretty de son titre de capitaine pour le remettre à Weber… La vérité est qu’on reprocherait à Weber les mêmes choses que Patch: il est plutôt réservé, il garde ses émotions à l’intérieur et donnera l’impression qu’il n’est pas intense parce qu’il est modeste et célèbre à peine. Enfin, pourquoi créer des remous dans le vestiaire et faire compliqué quand on peut faire simple? Le CH a pris la décision logique en se contentant de donner un titre d’adjoint à Weber.

Par ailleurs, le numéro 6 a accordé une première entrevue télévisée aux médias depuis qu’il a été échangé à Montréal. Vous pouvez y jeter un coup d’oeil sur TVA Sports. Le gros droitier a avoué avoir eu un choc lorsqu’il a appris la nouvelle.

Un joueur est toujours surpris d’être échangé à une autre équipe, alors imaginez la réaction d’une vedette comme Weber, qui avait joué jusqu’à maintenant toute sa carrière à Nashville…

Hier soir, on apprenait aussi que la case de Weber dans le vestiaire de la Flanelle sera juxtaposée à celle de Pacioretty, et pas trop loin de celles de Shaw et Radulov pour qu’ils se sentent impliqués dans l’équipe.

En rafale
– Sergachev a aimé son expérience à Montréal!

– On peut ne pas aimer P.K. le joueur (même si je ne comprends pas pourquoi) ou même le coéquipier, mais pas P.K. l’homme qui a donné à la communauté!

À moins d’être insensible, bien sûr…

– P.K. Subban vit un été haut en couleurs, et il est maintenant en vacances en Grèce à l’heure où on se parle! (Instagram)

– Félix Auger-Aliassime s’est incliné à Wimbledon. Il en tire une leçon importante.

– Rendons-nous à l’évidence: on ne finira jamais d’en parler… Et c’est tout à fait normal. #Bombe

– Les Flames ont mis sous contrat Matthew Tkachuk. (98,5)

– Les faits saillants du dernier match simulé:

– La France vainc l’Allemagne et accède à la finale. Les partisans français sont heureux à Montréal! (RDS)

– Andrew Shaw affiche ses couleurs.

– Stéphane Waite sera consultant à la Coupe du monde.

Clairement la meilleure embauche de Bergevin à la barre du Tricolore, sincèrement… 

PLUS DE NOUVELLES