Reportage sur Arber Xhekaj : la réussite d’une famille

Le Canada est un pays merveilleux. Tu peux devenir qui tu veux… si tu travailles fort.

Ces mots, ce sont ceux de Jack Xhekaj, le père d’Arber. C’est ce qu’il a déclaré dans le cadre d’un reportage qui a été fait par Sportsnet sur le parcours de son fils vers la LNH.

Je vous recommande FORTEMENT d’écouter ce reportage de 15 minutes (en anglais), signé Elliotte Friedman. Ça remet les choses en perspective.

Jack Xhekaj, à titre de réfugié, a travaillé très fort pour arriver au Canada. C’est là qu’il a rencontré la mère d’Arber, Simona, qui a aussi vu la vie la mener jusqu’au Canada.

Ils ont travaillé fort pour offrir à leurs quatre enfants une belle vie.

Cela n’a pas toujours été facile pour le couple, qui n’avait pas beaucoup d’argent. De plus, Jack Xhekaj a subi un accident de travail qui l’a empêché de travailler pendant plusieurs années.

Mais malgré tout, il voulait qu’Arber joue au hockey. Et ce, même si ça coûtait plus cher que le soccer, par exemple.

Le couple a appris à Xhekaj la valeur du travail. C’est la raison pour laquelle il ne s’est jamais arrêté quand il n’a pas été repêché dans la OHL ou dans la LNH. Il connait l’histoire de sa famille et il sait que si tu travailles, tout est possible.

Résultat? Il a reçu une chance avec le Canadien, l’équipe de son père.

Le principal intéressé a bûché et même s’il s’attendait à commencer la saison à Laval, il a fini par mériter sa place en haut. Et c’est pour ça qu’il a dit à ses parents « qu’ils avaient réussi » à percer l’alignement du CH. Ils, ça inclut tout le monde.

La réussite de sa famille, c’est de s’être sorti de la misère pour faire sa place chez un Canadien qui est prestigieux. On dirait que ça donne du contexte quand on voit Xhekaj reconnnaître l’importance du logo du Canadien, non?

Le prochain but d’Arber Xhekaj, qui a changé les électroménagers de ses parents avec son premier chèque de paie dans la LNH, est de leur permettre de prendre une retraite bien méritée.

Imaginez à quel point il est impossible de ne pas admirer un joueur comme WiFi…

En rafale

– Si tu me dis que Rogatien était là, je lâche tout et j’écoute.

– À quoi ça rime?

– Bonne nouvelle pour l’ancien des Blue Jays.

– Slaf, un gars de caractère. [BPM Sports]

– Spécial, en effet.

PLUS DE NOUVELLES