Repêchage : la faveur populaire des amateurs est (encore) forte envers Shane Wright

Dans exactement quatre semaines, le Canadien de Montréal repêchera au premier rang de l’encan universel, qui aura justement lieu au Centre Bell. Mais ça, vous le saviez.

Ce qu’on ne sait pas encore, c’est l’identité du joueur qui enfilera le chandail du club au premier rang.

Évidemment, tout le monde a son avis sur la question. Que ce soit Shane Wright, Juraj Slafkovsky ou Logan Cooley, les arguments pour chaque joueur sont valides parce que les gars ont du talent.

Mais l’important, c’est ce que le Canadien pense. Et ça, c’est nébuleux.

Peut-être que le combine a aidé les dirigeants à se faire une tête, mais on ne sait pas ce qu’ils pensent puisque plusieurs possibilités sont assez logiques. On ne sait pas non plus ce qu’il s’est dit dans les rencontres.

Enfin bref. Tout ça pour dire qu’aux yeux de la majorité des partisans du CH, qui seront au Centre Bell pour applaudir le premier choix, le combine n’a pas changé l’opinion de base puisque les fans qui ont participé au sondage maison de l’excellent Anthony Martineau ont majoritairement voté pour Wright comme joueur à sélectionner au premier rang.

Au moment d’écrire ces lignes, près de 2700 votes ont été enregistrés (ce qui est un bon échantillon) et près de 82 % des gens choisiraient le joueur de Kingston à la place de Kent Hughes.

Tout au long des premières heures du sondage, Wright avait la cote.

Le fait que Wright soit un choix plus sûr et que le gars soit un centre qui a eu de la pression dans les dernières années est un facteur pour bien des gens. Mais de plus en plus de commentaires en faveur de Slaf commencent aussi à émerger depuis quelques jours.

Le débat va continuer de faire rage pendant encore quelques semaines. Après, ce sera des débats à savoir si le CH a bien fait ou pas.

En rafale

– Nazem Kadri à Boston?

– Dans la catégorie sympathique (ou pas) : Lou Lamoriello.

– LeBron James veut détenir un club de la NBA à Vegas.

– Des nouvelles de la Q.

– Le fils de l’ancien proprio du Canadien est en business lui aussi.

PLUS DE NOUVELLES