Rem Pitlick au ballottage : passer un message risqué

Quand les Canadiens ont soumis le nom de Rem Pitlick au ballottage, plusieurs personnes étaient surprises. Pourquoi lui? Pourquoi pas un vétéran qui ne performe plus avec un gros contrat comme Dadonov?

L’idée ici était de passer un message. Un message aux jeunes pour qu’ils continuent leur bon boulot et que s’ils se la coulent douce, le même sort pourrait leur arriver. En tout cas, c’est ce qu’a avancé Mathias Brunet de La Presse, lors de son passage à l’émission du retour du BPM Sports, mercredi.

(Crédit: BPM Sports)

« De ce que j’ai compris, c’est un avertissement qu’on a servi à Pitlick. On n’est pas contents de son jeu depuis le début de l’année. On le trouve trop en périphérie. On ne le trouve pas aussi hargneux que l’an dernier. On a fait ses devoirs et on était convaincus qu’il n’allait pas être réclamé. » – Mathias Brunet sur les ondes du BPM Sports

Même si le CH était convaincu que Pitlick n’allait pas être réclamé selon Brunet, un certain stress semble s’être installé. En tout cas, c’est ce que David Ettedgui a dévoilé le lendemain, aussi sur les ondes du BPM Sports.

Selon lui, Pitlick était le choix du Canadien parce que sa valeur n’est pas égale à celle de Dadonov, Hoffman ou Drouin. Même si le Canadien a l’air d’une équipe qui lutte pour une place en séries, elle n’est pas supposée l’être et il serait surprenant que Kent Hughes oublie son plan initial.

Une autre raison qui aurait poussé le Tricolore à mettre Pitlick au ballottage est qu’il ne fait pas nécessairement partie des plans d’avenir de l’équipe. Son contrat se termine à la fin de la saison 2023-24 et il serait surprenant de le voir revenir. Il agit pour l’instant comme soutien et comme sorte de vétéran pour les jeunes qui s’installent. Par contre, si le cœur n’y est pas, il n’y a plus de raisons de le garder à Montréal. Il faut aussi se dire qu’il est rare qu’un joueur avec encore deux ans de contrat soit réclamé au ballottage.

Il faut s’attendre à voir du mouvement à la date limite des transactions parce que Kent Hughes doit se débarrasser de ces gros contrats et par le fait même de ces joueurs qui prennent beaucoup de place dans une attaque déjà bien remplie.

Pour l’instant, le but du Canadien est d’espérer que le message est passé du côté de Pitlick pour le voir revenir à sa forme étincelante de la dernière saison.

En rafale

– La construction est bien commencée en tout cas.

– Affronter Toronto ne sera pas une tâche facile.

– Ça donne des mauvais souvenir de Jake Evans.

– Rien ne va pour Irving.

– Le King est blessé.

PLUS DE NOUVELLES