Recrutement : Nick Bobrov aurait plus d’influence que Martin Lapointe chez le CH

Officiellement, le Canadien a un directeur du recrutement amateur en Martin Lapointe et un co-directeur du recrutement en Nick Bobrov.

Est-ce que Martin Lapointe est vraiment le gars en charge du recrutement chez les Canadien? Est-ce que Nick Bobrov et Martin Lapointe partagent tout à 50 % chacun? Existe-t-il une certaine hiérarchie entre les deux hommes? Si oui, quelle est-elle?

Si l’on se fie à ce qu’Éric Leblanc a rapporté hier sur le RDS.ca, Nick Bobrov prendrait plus de place que Martin Lapointe actuellement.

« Certaines rumeurs laissent croire que Nick Bobrov exerce une plus grande influence que Lapointe même si les deux portent le chapeau de codirecteur du recrutement. » – Éric Leblanc

Sincèrement, ça fit.

Martin Lapointe appartient à l’ancienne administration. Il a été embauché par Marc Bergevin et il travaillait de paire avec Trevor Timmins. Bergevin et Timmins ont été congédiés, puis remplacés par Jeff Gorton et Kent Hughes.

Souvent, les employés du département du recrutement ne quittent pas une organisation pour se joindre à une autre avant le repêchage amateur. On veut éviter de voir un directeur ou un recruteur amener de l’information recueillie ailleurs dans sa nouvelle équipe.

Bobrov a été directeur du recrutement européen chez les Bruins et chez les Rangers… les deux fois avec Jeff Gorton comme boss. Pas mal certain que dans la tête de Jeff Gorton, c’est Bobrov le boss du recrutement à Montréal, et non Lapointe (qu’il connaît quand même depuis ses années à Boston, soit dit en passant).

De plus, la semaine dernière à Buffalo (combine), plusieurs personnes ont rapporté que Nick Bobrov prenait beaucoup de place, que c’était lui qui runnait le show.

Il sera d’ailleurs intéressant de voir si Bobrov, un Russe, osera repêcher des joueurs russes le mois prochain. Pour l’instant, disons que l’intérêt envers les joueurs né au pays de Vladimir Poutine n’est pas très grand dans la LNH

On surveillera aussi le rôle que la direction montréalaise offrira (ou pas) à Martin Lapointe une fois le repêchage passé.

Revenons au repêchage 2022…

Selon un recruteur questionné par Éric Leblanc, Shane Wright n’est pas le genre de joueurs qu’affectionne particulièrement Martin Lapointe. Est-ce que le CH écoutera Lapointe sur celle-là? Respectera-t-il son opinion lorsque viendra le temps de parler en premier?

« Je ne peux rien garantir, mais Martin Lapointe, c’est impossible que Wright soit son genre de joueur, impossible… Ça ne se peut pas que Martin Lapointe, après avoir vu Wright, sorte de l’aréna, en étant excité et qu’il dise ayoye qu’il est bon. » – Un recruteur à Éric Leblanc

Plus le temps passe et plus les chances de voir le CH se tourner vers Juraj Slafkovsky ou Logan Cooley, et non Shane Wright, augmentent. Elles sont encore de moins de 50 %, mais elles augmentent. Ce n’est pas un hasard si la cote de Slafkovsky ne fait que baisser chez Mise-o-jeu

Est-ce que Bobrov suggérera à son complice de longue date (Jeff Gorton) de repêcher un Européen? Rappelons que Kent Hughes a indiqué la semaine dernière que c’est son département de recrutement (avec Bobrov à la tête?) qui décidera quel joueur repêcher avec chacune des sélections de l’équipe en juillet.

En rafale

– Quelques rumeurs à un mois de l’ouverture du marché des joueurs autonomes dans la LNH.

– À quel point est-ce important d’être NHL-ready lorsque tu es repêché au tour premier rang?

– Bonne fête Stéphane. Bonne fête Victor.

– Joshua Roy pourrait être appelé à jouer son premier match professionnel demain à Laval. Cédric Paquette a patiné, mais pas Gabriel Bourque. À suivre.

– Le chemin pourrait s’ouvrir dans l’Est…

– Nouveau DG à Bathurst.

– Des changements à venir au Tournoi international Pee-Wee de Québec.

PLUS DE NOUVELLES