Recrues du CH : Kaiden Guhle est le passeur le plus prolifique des 10 dernières années

Kaiden Guhle et David Savard forment, depuis le début de la saison, un duo improbablement productif.

On se doutait bien que les deux défenseurs allaient avoir un certain succès ensemble, mais on pouvait avoir des doutes quant à l’efficacité des deux joueurs sur une première paire.

Mais en ce moment, David Savard est probablement le seul vétéran et CH contre qui je n’ai absolument rien à dire et Guhle joue comme un gars qui a compris ce qu’il fallait faire pour ne jamais retourner avec le Rocket de Laval.

Sur la patinoire, malgré ses 20 printemps bien comptés, Guhle a l’air d’un vétéran. Il prend toujours la bonne décision sur la glace et la pression ne lui fait pas prendre la salade de quinoa, comme le dirait Pierre Vercheval.

Tout ça pour dire que Guhle est un pilier et il l’a fait sans Joel Edmundson (pendant un bout, du moins) et sans Mike Matheson pour le protéger du côté gauche à la ligne bleue.

C’est tout à son honneur.

Mais en plus, Guhle arrive à mettre des chiffres offensifs sur le tableau. En 15 matchs, il a un but et six passes, ce qui fait de lui un gars qui pourrait aller chercher près d’une quarantaine de points cette saison – s’il maintient la cadence.

Qui a dit que c’était long à développer, un défenseur?

Le fait d’avoir six passes à ses 15 premiers matchs dans la LNH permet à Guhle, comme l’a noté Michel Laprise (Balle Courbe) plus tôt ce matin, de se placer avantageusement chez les recrues de l’histoire.

Outre Stéphane Richer, Guy Lafleur et Alex Galchenyuk, personne n’a obtenu, comme recrue, plus de passes que Guhle à ses 15 premiers matchs chez le Canadien de Montréal.

Il est important de mentionner que Guhle est un pilier défensif et qu’il joue plus souvent qu’à son tour en désavantage numérique. Ce n’est pas dans un tel contexte que le défenseur peut laisser parler tout son talent offensif.

Mais pourtant, il contribue quand même, et ce, tout en neutralisant les meilleurs trios adverses.

Je ne dis pas ça pour parler contre l’utilisation de Martin St-Louis puisque la recette fonctionne bien : je dis ça pour encore plus mettre en valeur à quel point Guhle est une valeur sûre pour le CH en ce moment.

Imaginez-le dans cinq ans…

En rafale

– Bien mérité.

– Évidemment.

– Vous en dites quoi?

– De nouveaux détails dans le dossier Mitch Miller. [H&L]

– Vrai. Il tire tout le monde vers le haut.

PLUS DE NOUVELLES