Connor Bedard fait courir les foules comme jamais dans la WHL

Connor Bedard est le prochain joyau de la LNH. Le jeune homme des Pats de Regina va être repêché dans la LNH dans quelques mois à peine et il devrait faire le saut dans la LNH en 2023-2024.

C’est pour ça que dans la WHL, les gens en profitent.

Selon ce que Jeff Marek a rapporté en fin de semaine, le jeune homme des Pats est vraiment une sensation comme on l’a rarement vu dans la WHL parce qu’il fait courir les foules partout où il va.

C’est du jamais vu dans la WHL, selon ce qu’on raconte.

Rappelons que des joueurs comme Joe Sakic, Carey Price, Scott Niedermayer, Jarome Iginla, Mike Modano, Shea Weber et Leon Draisaitl, pour ne nommer que ceux-là, ont tous joué dans la WHL.

Mais du lot, Bedard est visiblement sur une autre planète. Pourquoi? Parce qu’il est électrisant. Il est rare que tu te déplaces spécialement pour voir un gardien adverse, n’est-ce pas?

Tout ça pour dire que j’ai décidé d’aller voir les chiffres pour comparer.

Ce qu’il est important de noter, d’entrée de jeu, c’est que les Pats de Regina ne sont pas au sommet de la liste des plus grosses foules (neuvième rang sur 22) de la WHL. Mais malgré tout, Portland, Vancouver, Calgary et Winnipeg ont tous moins de fans par match que Regina.

(Crédit: Hockey DB)

Mais c’est sur la route qu’on peut vraiment juger de la valeur de Bedard pour la WHL, qui se remet comme tout le monde des contrecoups de la pandémie.

En 20 matchs cette saison (Bedard les a tous disputés), les Pats ont une moyenne de 3297 fans par match. Le club a disputé 11 joutes à la maison et neuf matchs sur la route.

À la maison, à part le fait que le club a moins de fans en moyenne que l’an passé, on ne peut pas vraiment tirer de conclusion. Après tout, les fans seront au rendez-vous quand il y aura une course aux séries et ils sont habitués à voir jouer la vedette.

Mais si on regarde les matchs sur la route, on peut comparer les résultats.

  • Samedi le 24 septembre à Moose Jaw : 4011 fans ce soir-là, 2743 fans en moyenne cette année
  • Jeudi le 29 septembre à Edmonton : 3922 fans ce soir-là, 4475 fans en moyenne cette année
  • Samedi le 1er octobre à Red Deer : 4806 fans ce soir-là, 3714 fans en moyenne cette année
  • Dimanche le 2 octobre à Calgary : 3279 fans ce soir-là, 2503 fans en moyenne cette année
  • Mercredi le 5 octobre à Brandon : 2875 fans ce soir-là, 3264 fans en moyenne cette année
  • Vendredi le 14 octobre à Swift Current : 1922 fans ce soir-là, 1746 fans en moyenne cette année
  • Jeudi le 20 octobre à Moose Jaw : 3352 fans ce soir-là, 2743 fans en moyenne cette année
  • Vendredi le 11 novembre à Swift Current : 2024 fans ce soir-là, 1746 fans en moyenne cette année
  • Dimanche le 13 novembre à Saskatoon : 7868 fans ce soir-là, 3960 fans en moyenne cette année

Sept fois sur neuf, les foules sont plus grosses lorsque Bedard est en ville. Les deux autres fois, c’était des jours de semaines… et la baisse n’était pas exactement drastique.

Vous remarquerez aussi que l’affirmation a été faite samedi soir et qu’hier, la foule de Saskatoon était deux fois plus grosse qu’à l’habitude pour voir jouer la vedette, ce qui est assez fou.

Bedard a 43 points en 20 matchs jusqu’à maintenant. Il va continuer de faire courir les foules et j’ai hâte de voir s’il y aura une baisse quand il sera au Championnat mondial junior.

Et j’ai hâte de voir s’il pourra aussi influencer les foules quand il sera dans la LNH. Il ne s’enligne pas pour le faire à Montréal, mais est-ce qu’il est assez big pour remplir l’aréna des Coyotes? Mauvais exemple : personne ne peut faire ça.

En rafale

– À écouter.

– Le club est tiré par les jeunes.

– Un triste accident est survenu au niveau collégial. [RDT]

– Ça va bien à ce niveau-là.

PLUS DE NOUVELLES