Quels joueurs du Canadien pourraient aller au Championnat du monde?

Chaque année, des joueurs éliminés dans la LNH participent au Championnat du monde. C’est une belle occasion de faire en sorte que les gars qui ne font pas les séries (ou qui sortent rapidement) peuvent, eux aussi, continuer leur saison.

Représenter son pays est une belle chance. Est-ce que des joueurs du Canadien iront?

Le tournoi, qui a lieu en mai en Finlande, pourrait donner la chance à certains joueurs de jouer du hockey significatif pour la première fois de l’année, ce qui n’est pas une vilaine chose.

Mais qui sont les candidats?

Évidemment, les joueurs blessés ou amochés ne pourraient pas y aller. Un gars comme Alexander Romanov non plus, mais dans son cas, c’est en raison de l’exclusion de son pays, la Russie.

Justin Barron, Corey Schueneman et Jesse Ylonen, quant à eux, iront à Laval une fois la saison terminée.

On doit aussi exclure les joueurs qui jouent pour des puissances, mais qui ne sont pas forcément de calibre. Je n’ai rien contre Chris Wideman, par exemple, mais les États-Unis devraient avoir de meilleurs joueurs.

L’Agence QMI a dressé un portrait intéressant de sept candidats. Les voici… en espérant que s’ils y vont, il n’y aura pas de grosse blessure changeant les plans estivaux de la direction du Canadien.

Canada : Nick Suzuki, Jake Allen et Joel Edmundson.

Nick Suzuki est un joueur de centre intéressant. Ceci dit, il a souvent des journées de traitements ces semaines-ci et celui qui ne manque jamais de matchs pourrait peut-être profiter d’un repos.

Jake Allen est un bon candidat. S’il veut y aller, il aura sans doute de la place.

Joel Edmundson a peu joué cette année et s’il veut avoir du hockey dans le corps, ça pourrait être une opportunité intéressante afin de représenter son pays sur la scène internationale.

États-Unis : Christian Dvorak, Cole Caufield, Jordan Harris.

Christian Dvorak a connu une saison décevante, mais il pourrait vouloir se racheter un brin.

Cole Caufield est un cas intéressant. Il est en feu présentement et aller prendre confiance sous les couleurs de son pays pourrait être une belle expérience pour se mettre sur la map des Olympiques dans quatre ans.

Jordan Harris pourrait aussi, si sa charge de travail n’est pas trop grande au volume de sa saison, prendre du millage à l’international.

Finlande : Joel Armia

Est-ce que sa saison difficile pourrait être altérée par une performance sous les couleurs de son pays? Cela dépendra, selon moi, des autres candidats sous la main de la Finlande, le pays hôte.

PLUS DE NOUVELLES