Prust à l’essai avec les Leafs | Carey Price bouge comme avant!

Maintenant qu’ils n’ont plus à investir leurs énergies dans la saga Vesey – qui a pris fin il y a trois jours –, la direction des Leafs regarde d’autres avenues qui aideraient leur équipe l’an prochain. Après Jhonas Enroth, c’est au tour de Brandon Prust d’obtenir une chance. Une toute petite, cela dit. L’ancien dur à cuire du Canadien a paraphé l’offre d’essai professionnel que lui a lancée le directeur général Lou Lamoriello.

Ce qu’était Prust sous son meilleur jour à Montréal, c’était un manieur de rondelle décent (selon les standards associés aux joueurs de son rôle) pouvant fabriquer des jeux ici et là, et une présence lourde le long des rampes. Mais il était aussi un patineur ordinaire et un joueur de quatrième trio ne pouvant tout à fait compléter un top-9.

Et l’année dernière à Vancouver, Prust n’était que la pâle copie de celui qu’on a appris à aimer vêtu de bleu, blanc et rouge. Simplement dit, ses chances de percer un alignement de la Ligue, même aussi dégarni que celui des Leafs, sont minces.

À l’aile gauche, le rapide Colin Greening s’est attiré les éloges dans le dernier droit de la saison (15 points en 30 matchs). Et Prust ne délogera pas de l’alignement le fier-à-bras Matt Martin, qui abat sensiblement la même besogne, mais plus efficacement.

Il y a aussi Peter Holland et Kerby Rychel qui ont une longueur d’avance sur le natif de London. Sans compter les jeunes qui pourraient créer la surprise, comme Tobias Lindberg et Brendan Leipsic.

Qu’est-ce que les Leafs mijotent, alors? Ils stimulent la compétition interne. Ils espèrent probablement que Prust réussisse à tisser des liens avec les jeunes de l’organisation durant le camp d’entrainement, afin de leur prodiguer quelques trucs. S’il renait au point de ravir un poste, tant mieux.

À noter que Prust a de plus grandes ambitions que la Ligue américaine de hockey, lui... 

Carey Price bouge comme avant  

Pas de doute, un partisan du Canadien ne lira pas une nouvelle plus heureuse que celle qui suit.

Le magazine InGoal a analysé attentivement les mouvements de Carey Price sur la patinoire, à l’occasion de sa collecte de fonds annuelle Day With Price.

« Price a passé la journée avec 16 gardiens qui ont gagné la chance de s’entrainer avec lui. Il a mené un entrainement dynamique avec le groupe de joueurs, avant d’enfiler ses nouvelles jambières CCM aux couleurs d’Équipe Canada et son gant. Il a fait la démonstration de chaque exercice avec son ancien entraineur Eli Wilson et s’est étiré complètement et sans hésitation d’un poteau à l’autre »

On imagine Michel Therrien exécuter la danse de la joie, dans son condo en Floride…

En rafale
– La défensive des Bruins doit être rafistolée. (NBC Sports)

– Subban continue de propager son « brand », malgré ses détracteurs.

https://twitter.com/PKSubban1/status/767831327190245377

– Il y a un homme qui se réjouit de l’absence de Tom Brady présentement!

– Un regard dans les coulisses d’une séance photo de Radulov!

– Il y a ça, aussi!

– Radulov rencontre ses coéquipiers.

– Le très populaire Paul Bissonnette a décroché un essai professionnel à LA, lui! (Toutsurlehockey)

– Bonne analyse:

https://twitter.com/ThomasDrance/status/767862207757619200

 

PLUS DE NOUVELLES