Pour tout savoir sur Nacho Piatti et ses drôles de déclarations d’hier soir

On a eu droit à une superbe soirée (de fin) d’été hier soir, au Stade Saputo. Victoire de 3 à 0 face à Bastian Schweinsteiger et l’une des meilleures équipes de l’Association de l’Est (une 3e d’affilée)… Un premier match local dans l’uniforme de l’Impact réussi pour le Québécois Sam Piette… Une performance extraordinaire de Piatti… Un superbe match pour Bernier et Dzemaili…

Bref, tout était parfait…

Jusqu’à ce que Nacho Piatti prenne le micro après la rencontre (après avoir reçu le titre de joueur du match). Il a mentionné aux partisans qu’il s’agissait peut-être de ses 10 derniers matchs avec l’Impact et qu’il voulait alors profiter de chaque moment sur le terrain. Comme douche d’eau froide, on ne pouvait pas trouver pire. Même un orage soudain aurait fait moins mal!

No Piatti No Party, rappelez-vous!

Nacho est allé un peu plus loin quelques minutes plus tard, avec les journalistes (dans le vestiaire). Il a avoué être en négo avec l’Impact pour prolonger son contrat… Mais que ce n’était pas lui qui décidait. C’était le président du club.

Je veux bien tenter de comprendre Piatti qui n’est payé que 450 000 $ par saison (officiellement, du moins) et qui fait des miracles sur le terrain… Mais sortir public de la sorte, devant la foule, après une victoire… Et viser Joey Saputo aussi directement a de quoi me faire peur. Il est orgueilleux, l’oncle Joey… #StratégieDeNégoNucléaire

Une chose est sûre : Ce n’est jamais plate avec l’IMFC! Chaque semaine vient avec un nouveau drama… Une nouvelle crise. Jackson-Hamel… Lefèvre… Ballou… Piatti…

Pour l’instant, Piatti dit se concentrer sur la MLS Cup.

Doit-on faire comme si Piatti amorçait bel et bien ses derniers matchs avec l’Impact? Oui et non. Il faut réaliser et savourer tout le talent et l’impact de Piatti (vivre dans le moment présent)… Mais il faut aussi se dire que laisser partir Piatti aurait des effets 12 fois plus négatifs que laisser partir Radulov et Markov. L’Impact pourrait-il y survivre?

Piatti est extrêmement important pour l’Impact. On l’a vu durant son absence… Et ces stats parlent d’elles-mêmes.

Si l’Impact n’est pas prêt à verser plus d’un million $ à son #10, une autre équipe le fera. Au Canada, aux États-Unis… Ou en Argentine! Souvenez-vous des rumeurs impliquant Boca Juniors (et plusieurs millions $)…

Piatti est sous contrat jusqu’au 1er juillet prochain, mais il pourrait bien exiger un transfert cet hiver, durant l’entre-saison (mercato). Et d’ici là, il aura le gros bout du bâton dans ses négos. Surtout s’il continue de jouer comme il l’a fait hier soir!

Et le capitaine lui a donné un coup de pouce publiquement! #TuNePeuxPasLePerdre

La bonne nouvelle dans tout ça, c’est que Piatti souhaite rester à Montréal (un an ou deux au minimum). Il a été clair (et sincère) là-dessus. À Joey Saputo de le payer comme il se doit.

Son club a beau perdre quelques dollars chaque année, celui-ci vaut tout de même plus de 220 millions $. #GainEnCapitalImportant

Piatti est un grand joueur… Mais aussi un maudit bon coéquipier. Il l’a démontré encore une fois hier (et c’est pourquoi Joey Saputo doit régler ce dossier au plus vite, avant que ça dérape pour vrai).

Arcadio Marcuzzi est confiant de voir les deux parties en venir à une entente… À moins que l’agent de Piatti ait des « demandes irrationnelles ».

Tout dépend de qui juge de la rationalité des demandes, tsé…

PLUS DE NOUVELLES