Pour André Arthur, tout partisan du Canadien est minable, crétin, frustré, complexé et cave | En rafale

Quel dérapage en ondes d’André Arthur lorsqu’il jase des partisans du Canadien. Il crache sur les fans et Montréal. Arthur a frappé fort sur Montréal. La ville de Québec qui fesse sur la ville de Montréal : un public de frustrés et de complexés…

Lorsque le Roi Arthur décortique le hockey d’aujourd’hui, il le qualifie de minable, qui s’adresse a un public minable. Il ajoute également : « Vous ne viendrez pas me dire que Montréal n’est pas un public minable… Si le match est décidé en 3e période, ils s’en vont. Ils vont voir des matchs pour la victoire et non pour le spectacle/performance!

Selon Arthur, à Montréal, si l’écart est plus de trois buts, les partisans quittent après deux périodes. Toujours selon le monsieur choqué, le sport n’intéresse pas les Montréalais, c’est un public de frustrés et de complexés qui ne veut que la victoire.

Parole dite par Arthur : « Maudit cave, il paie 100$ pour aller voir la victoire… »

Non, mais… il n’a tellement pas l’air crédible lorsqu’il jase. C’est de cette façon qu’André Arthur attire les auditeurs tout aussi frustrés choqués que lui. Il utilise sa qualité d’orateur pour dire ce genre de bouette.

La preuve qu’il n’est pas pleinement (mais presque) un hater du Canadien, c’est qu’il avait de bons mots pour Carey Price et Shea Weber… quoique qu’il définit P.K. Subban comme le Vladimir Guerrero du hockey, un talent de 50 millions $, mais un cerveau de 25 cents. Lui aussi est un cave, selon Arthur.

Le leadership de Shea Weber change tout
Marc Bergevin a fait face aux médias aujourd’hui afin d’expliquer la rétrogradation de Mikhail Sergachev, mais il a également répondu à d’autres questions, comme celle-ci (au sujet de Shea Weber) : « Peux-tu quantifier l’impact de son leadership sur le club? »

« Ça change tout (avez-vous lu entre les lignes?)! Ce qu’il amène, sur la patinoire, en dehors de la glace, dans la chambre, partout. Son attitude, son comportement… tous les détails qu’il fait qui démontre que c’est un grand leader. Tout ce qu’on disait sur Shea Weber, c’est vraiment ça et encore plus. »

En rafale
– La réponse de Shea Weber lors des échos de l’entraînement démontre qu’il est un gars humble et un leader naturel.

– Le directeur général des Spitfires semble reprocher la même chose à Mikhail Sergachev, que Sylvain Lefebvre reproche à Charles Hudon.

– Voici le résumé du mois d’octobre des prospects de l’organisation du Canadien de Montréal.

– Alexander Radulov a eu la frousse à l’entraînement puisqu’une rondelle l’a presque atteint à la tête. [TVASports]

– Tomas Plekanec fête ses 34 ans aujourd’hui et disons que 34 ou 27 ans, il a toujours le même look.

– John Scott était de passage à St.John’s et il en a profité pour jaser de son rôle de père et de sa vie après le hockey. [CBC]

Encore un autre excellent texte sur « l’étoile » John Scott. [TheTelegram]

– Deux bonnes nouvelles du côté des Blue Jackets :

– Est-ce que le déguisement du jour revient à Roberto Luongo?

PLUS DE NOUVELLES