Phillip Danault s’est fait promettre un rôle offensif à Los Angeles

Phillip Danault a signé un contrat de six ans évalué à 33 millions de dollars avec les Kings de Los Angeles. Il quitte donc officiellement le Canadien, ce qui était devenu l’avenue la plus probable depuis plusieurs semaines déjà.

En marge de la signature de son contrat, il a discuté avec les journalistes. Voici ce qu’il faut en retenir.

1. La raison principale pour laquelle Danault a signé à Los Angeles, c’est pour le rôle qu’on va lui offrir. Il sera le deuxième centre des Kings, qui ont démontré de l’intérêt rapidement pour lui.

En fait, on parle du club qui a démontré le plus d’intérêt envers Danault dans le processus. Il se dit donc heureux d’être à L.A.

À Los Angeles, on croit que le centre peut en donner plus offensivement – d’où sa position de deuxième centre du club.

Il est clair que d’avoir Luc Robitaille qui lui a chanté la pomme a aidé dans tout ça. Lui parler (en français) a aidé à prendre sa décision et à se sentir désiré par l’organisation.

2. De l’autre côté du spectre, on retrouve le Canadien.

Même s’il trouve que son passage à Montréal a été génial, on sent qu’il n’a pas aimé la manière dont il a été utilisé.

Il ne se dit pas fâché envers le CH, qui a choisi d’y aller avec ses jeunes, mais la chance d’être payé pour qu’on compte sur lui offensivement a pesé dans la balance.

Il semble doc un brin amer de la fin. Pas fâché, mais amer.

3. Le #24 n’a pas toujours aimé les positions dans lesquelles on l’a placé chez le CH. Prendre des mises au jeu en territoire défensif lui revenait souvent, mais il en voulait plus.

Il dit savoir qu’il est meilleur que ça offensivement.

Au final, il croit avoir rempli son mandat chez le Canadien dans les circonstances, mais il croit vouloir plus.

À lui de le prouver au cours des prochaines années.

PLUS DE NOUVELLES