Phillip Danault a vécu une vie « plus normale » cette année, affirme son père

L’été dernier, Phillip Danault a pris la grosse décision de quitter le Canadien pour signer un contrat de six ans et 33 millions $ avec les Kings de Los Angeles. Le centre québécois voulait prouver sa valeur (surtout sur le plan offensif) et les Kings lui offraient de belles promesses pour y arriver, ce qui l’a incité à signer là-bas.

Et clairement, ça a rapporté, alors que Danault a inscrit 27 buts et 51 points la saison dernière dans une saison où il a été nommé MVP des Kings. Il a obtenu plus de responsabilités offensives et il a saisi sa chance.

Mais même en dehors de la glace, ça a été une belle année pour Danault qui, selon son père, a retrouvé une vie « plus normale » avec sa famille cette année. Louis-André Larivière (TVA Sports) a eu la chance de parler avec Alain Danault à ce sujet.

L’ancien attaquant du CH avait récemment parlé de la pression qui venait avec le marché montréalais et il semblait vraiment apprécier le fait de jouer dans un marché où il profite d’une plus grande liberté. Cependant, si on se fie à son père, Danault a grandement apprécié son passage à Montréal.

D’ailleurs, toujours selon son père, Danault aurait enterré la hache de guerre avec Marc Bergevin, qui l’a rejoint dans l’organisation des Kings au cours des derniers mois à titre de conseiller spécial au DG. Il ne « sautait pas de joie » quand Bergevin est arrivé, comme il l’a mentionné, mais Danault a compris que ce n’était que de la « business ».

Et parlant de Danault et de Bergevin, l’agent de l’ancien centre du CH, Don Meehan, a confirmé à TVA Sports récemment que l’écart entre son client et le Canadien l’été passé n’était que de 500 000 $ par année, tel que les différentes rumeurs le laissaient croire depuis un moment. Visiblement, le Tricolore lui offrait 5 millions $ par année, mais Danault voulait 5,5 millions $, ce qu’il a obtenu à Los Angeles.

Le malheur du CH a donc fait le bonheur des Kings, mais aussi de Phillip Danault, qui semble se plaire en Californie. Bonne nouvelle pour lui, donc.

Je vous invite à lire l’entretien en entier (que je vous remets ICI), qui est vraiment fort intéressant.

PLUS DE NOUVELLES