betgrw

Phillip Danault a développé une belle relation avec Pierre-Luc Dubois

Quand Pierre-Luc Dubois a été échangé aux Kings, cela a officiellement mis fin aux espoirs de bien des partisans du Canadien. Mais surtout, cela a instantanément fait des Kings une puissance.

Une ligne de centre composée d’Anze Kopitar et des deux Québécois sur les trois premiers trios, c’est… idéal.

Ce l’est moins pour certains partisans du Canadien, qui pleurent le départ de Danault et qui auraient aimé voir Dubois débarquer en ville, mais disons que ce n’est pas au centre des préoccupations des deux principaux intéressés.

Les deux gars veulent faire des Kings un club qui peut gagner la Coupe Stanley et disons que sur papier, leur équipe a ce qu’il faut pour rivaliser avec les puissances du circuit Bettman.

Ce qui est d’ailleurs intéressant, comme on peut le lire dans un papier partagé sur le site de La Poche Bleue et qui est une lettre ouverte de Danault, c’est de noter que les deux hommes s’entendent bien.

Ils ont donc développé une belle chimie depuis que PLD est à L.A. C’est ce que Raphaël Doucet a rapporté.

Dans un texte où Danault vante les bienfaits de jouer à Los Angeles, on y apprend donc que les deux hommes se sont liés d’amitié depuis la transaction du mois de juin.

Ils passent du temps ensemble et ils sont assis ensemble dans le vestiaire.

C’est vraiment le fun de pouvoir parler français avec PLD. – Phillip Danault

Danault a apprécié son séjour à Montréal, mais l’environnement « avec pas de pression externe » de Los Angeles lui plaît beaucoup. Il est à son aise sur les plages et quand les gars se déplacent tous en kart de golf, il se sent au camping à l’année.

Ça, j’avoue que c’est hot.

Les activités familiales pour les enfants sont nombreuses et cela fait le bonheur de sa famille, qui a toujours quelque chose à faire. Il ne semble donc pas s’ennuyer de sa vie d’antan.

Notons qu’il se met de la pression pour gagner et qu’il n’a pas donc pas à carburer à celle de l’extérieur.

Si un Québécois qui a goûté à la finale de la Coupe à Montréal tient de tels propos, cela démontre à quel point les dirigeants du CH doivent travailler fort pour attirer des Américains à Montréal…

Notons finalement qu’il n’a pas parlé de sa relation avec Marc Bergevin. #Évidemment

PLUS DE NOUVELLES