Philippe Cantin a rédigé une chronique assassine envers le Canadien

C’est connu et documenté. Philippe Cantin n’est (vraiment) pas un très grand partisan de l’actuelle direction du Canadien de Montréal. Google regorge de textes écrits par Cantin et critiquant d’abord et avant tout Marc Bergevin, mais aussi Geoff Molson et autres membres du Groupe CH.

Cantin n’est pas sur le beat de l’équipe, mais il se pointe tout de même à chaque point de presse important de l’organisation. Et c’est tout à fait dans son droit de ne pas apprécier comment le CH est géré depuis quelques années.

Ce matin, Cantin a envoyé un autre jab à l’organisation. En fait, je dirais plutôt qu’il a envoyé un solide uppercut. Il a tiré à boulets rouges sur Bergevin, Claude Julien et Trevor Timmins, écorchant aussi le propriétaire et président Geoff Molson. Bref, il n’a pas épargné personne.

En gros, Cantin a avoué qu’il n’avait tout simplement pas beaucoup confiance aux gens en place pour continuer de construire l’avenir de l’organisation. Surtout en se fiant au passé…

Il a ridiculisé l’excuse de la malchance et il rappelle que la stabilité, c’est bien beau… mais que ça a ses limites.

« Depuis trois ans, le Canadien a remporté un seul championnat : celui des excuses. » – Philippe Cantin

Cantin a aussi avoué que ça prenait au moins un peu de résultats satisfaisants pour entretenir l’espoir chez les partisans. Malheureusement, il n’y en a pas assez à ses yeux présentement.

« Toutes les raisons sont bonnes pour expliquer ses déboires : l’attitude des joueurs, les blessures en général et celles de Carey Price en particulier, la formule des séries éliminatoires (la saison dernière, le CH aurait participé aux séries s’il avait été dans l’Association de l’Ouest, a laissé entendre Julien), le hasard du repêchage, les difficultés de réaliser une « grosse » transaction, la gestion du plafond salarial, les ennuis à domicile, les joueurs qui veulent un trop long contrat (Radulov), celui qui négocie sans agent (Markov), la parité dans la LNH… »

Je vous invite à lire le texte en entier dans La Presse. Il déborde de mots bien choisis et liés adéquatement les uns aux autres pour résumer ce que pensent de nombreux partisans de l’équipe présentement.

Vous avez beau aimer ou pas Philippe Cantin… vous pouvez trouver qu’il écrit peut-être un peu trop souvent contre le Canadien… reste que son texte de ce matin est particulièrement on target. Le fait que tout le monde continue de sourire dans cette organisation et qu’aucun changement n’est sur le point d’être fait passe mal aux yeux de plusieurs. Est-ce que le CH est vraiment sincère lorsqu’il pense que le plan de Marc Bergevin fonctionne à merveille?

Si oui, il va falloir voir des résultats dès la prochaine campagne. Et il va falloir être prêt à sacrifier les gens en place dans un an si ça ne fonctionne pas. Le président y compris…

PLUS DE NOUVELLES