Claude Julien a modifié sa façon de faire après la fameuse question de Stu Cowan

Le 27 février au soir, Claude Julien s’est emporté à l’endroit d’un journaliste (Stu Cowan) lorsqu’il s’est fait demander s’il sentait un certain épuisement chez Carey Price. Price venait d’accorder trois buts ou plus pour la huitième fois en neuf rencontres.

« Posez des questions qui ont du sens! » – Claude Julien le 27 février, visiblement irrité

Pourtant, la question se posait très bien. Price venait de commencer son 11e match consécutif, un 17e en 18 rencontres pour le Tricolore. Il trônait au sommet de la LNH dans plusieurs catégories liées à la quantité (et pas nécessairement la qualité).

Et il était aussi le gardien de but ayant joué le plus de matchs dans tout le circuit depuis un an.

Mais bon… Claude Julien a tenté de nous faire croire que la question ne se posait pas… que son gardien n’était pas fatigué (ni mentalement ni physiquement).

Reste que depuis ce fameux soir, le Canadien a disputé quatre rencontres. Et Julien a donné deux départs – soit 50 % de ceux-ci – à Charlie Lindgren. C’est d’ailleurs Lindgren qui a joué le match suivant cette sortie publique de Claude Julien…

Bref, Claude Julien a fort probablement pogné les nerfs après Stu Cowan car il savait la question pertinente, étant au courant que son utilisation du #31 n’était pas adéquate. Sinon, c’est qu’il a réalisé ce soir-là qu’il envoyait trop souvent Carey Price dans la mêlée. Oubliez tout simplement la deuxième option à mon avis…

Reste qu’il a modifié sa façon d’utiliser ses gardiens de but après la question de Stu Cowan. C’est un fait. Peut-être savait-il qu’il allait moins utiliser Carey Price et que cette question allait donner une certaine importance aux journalistes?

Au final, on peut retenir ceci : les journalistes qui posent de bonnes questions se le font souvent reprocher par le Canadien. Ils ont donc deux choix par la suite : continuer d’en poser et assumer… ou se mettre à jouer le jeu et se retenir.

Ceux et celles qui ont choisi la première option sont pour la plupart loin du beat du CH désormais.

Je vous invite à écouter le podcast Shoot ! de la semaine dernière, dans lequel Jonathan Bernier nous raconte un peu comment ça fonctionne quand tu souhaites poser de telles questions au Canadien.

Revenons à Price et Lindgren…

Il sera intéressant de voir combien de départs obtiendront chacun des deux cerbères lors des 12 derniers matchs de la saison.

Lindgren, qui souhaite conserver son rôle d’adjoint à Carey Price l’an prochain, verra fort probablement Marc Bergevin embaucher un adjoint de qualité durant l’été. Tout ça devrait éviter un éventuel épuisement de Carey Price dans un an.

À moins qu’il soit en mesure de convaincre l’état-major d’ici la fin de la campagne? Ces probabilités sont aussi élevées que celles de voir l’équipe participer aux séries si vous voulez mon avis…

PLUS DE NOUVELLES