Phil Kessel : une absence au camp qui fait jaser

Le camp d’entraînement s’est aussi ouvert en Arizona, même si très peu de journalistes sont appelés à le couvrir.

Il s’agit d’un premier camp pour André Tourigny à titre d’entraîneur-chef. Il avait participé à des camps au Colorado et à Ottawa, mais à titre d’adjoint.

Le Bear a appris au cours des deniers jours que Phil Kessel ne sera pas en mesure de participer aux premiers jours d’activités du camp. Le vétéran de 33 ans est blessé à un pied et il en aurait pour deux à trois semaines sur les lignes de côté, ce qui  nous amène au match d’ouverture environ. Il s’est pointé à Glendale hier pour sa photo annuelle, mais il marchait avec une botte médicale et il se déplaçait avec un petit scooter.

On s’entend qu’avec les départs de Conor Garland, Christian Dvorak, Oliver Ekman-Larsson, Darcy Kuemper et j’en passe, la dernière chose que Tourigny souhaitait, c’était de voir son vétéran marqueur sur la touche.

Au moins, Alex Galchenyuk est présent, lui… #PTO

Anthony DiMarco et Craig Morgan nous ont rappelé hier sur The Fourth Period que Kessel ne voulait pas rester en Arizona. Il aimerait quitter au plus vite. Est-il en train de trouver 1001 façons de ne pas avoir à se pointer sur la glace?

« Crois-moi. Phil veut bouger. Il veut sortir d’ici. Il ne souhaite pas participer à cette reconstruction. » – Craig Morgan

Le problème selon Morgan, c’est qu’il n’y a pas vraiment d’intérêt pour Kessel à travers la LNH. Son cap hit, le plafond salarial qui n’a pas augmenté, son âge, sa blessure, sa réputation…

Morgan croit que Kessel sera bel et bien échangé durant la saison, soit vers les fêtes, soit au deadline. Il devra toutefois fort probablement se résigner à disputer quelques matchs avec les Coyotes avant ça. Il devra aussi conserver une attitude irréprochable.

Kessel compte pour 8 millions $ sur la masse salariale cette saison et il sera admissible à l’autonomie complète l’été prochain. Il possède une clause de non-mouvement complète et une clause de non-échange partielle. Par contre, il a déjà touché 5 des 6 millions $ qui lui sont dus cette saison sous forme de boni à la signature. Une équipe qui en ferait l’acquisition pourrait donc compter sur un bon vétéran qui prendrait beaucoup de place sur la masse, mais qui ne coûterait pas trop cher. Le problème? Les équipes qui se cherchent ce genre de joueur-là ont de l’argent, mais pas de place sur la masse.

Les Coyotes pourraient toutefois décider de conserver une partie du salaire/cap hit de Kessel pour faciliter une transaction. Kessel a récolté 43 points en 56 rencontres la saison dernière dans le désert.

À noter que selon Morgan, les Coyotes pourraient aussi être tentés d’échanger Clayton Keller et Nick Schmaltz.

Sérieux?

Est-ce une reconstruction ou une simple destruction qui a été entamée à Glendale?

La saison va être longue… même si le coach tente déjà de garder tout le monde motivé, des joueurs aux partisans, en passant par les médias.

En rafale

– Les rumeurs disaient vrai : Jack Eichel a échoué son examen médical, les Sabres et lui ne s’entendent pas sur le type de chirurgie à effectuer, il a été dépouillé de son titre de capitaine et il a été placé sur la liste des blessés. Il continuera d’être payé par les Sabres. Bref, rien ne s’est réglé au cours des dernières heures, bien au contraire…

– Canadiens : les attentes seront élevées cette saison et Dominique Ducharme n’a aucun problème avec ça.

– Les Montréalais devront éviter le hangover, le découragement et le manque de motivation.

– Drouin à l’aile gauche de Dvorak et Anderson…

– Ou de Suzuki et Caufield?

– David Ettedgui prédit le Calder à Cole Caufield.

PLUS DE NOUVELLES