Parties estivales entre joueurs de la LNH : Poehling était l’un des meilleurs

Non, Ryan Poehling n’a pas connu un grand camp d’entraînement à Montréal. L’écrire est un euphémisme…

Hier, Anthony Marcotte a eu la chance de discuter avec Poehling à Laval… et ce dernier est le premier à l’avouer : il n’a pas été bon durant le camp du Canadien. Cependant, il ne se laissera pas abattre. Il sait ce qu’il lui manque pour jouer en haut et il dit vouloir tout faire pour y parvenir.

Poehling n’était pas en désaccord avec la décision du Canadien, avouant qu’il comprenait la décision du CH et qu’il ne méritait aucun poste. Il doit toutefois avoir pleinement confiance en ses moyens pour être en mesure d’offrir de solides performances au plus haut niveau dans le futur.

Plusieurs personnes ont laissé savoir au fils des années que Poehling n’avait pas toujours la bonne attitude. Manque de sérieux et de motivation/détermination… manque d’effort dans son entraînement… boudageflop à la Michael McCaron… on les a toutes entendues.

Xavier Ouellet a nié toute rumeur de mauvaise attitude avec le Rocket il y a quelques jours…

Et Anthony Martineau est allé dans le même sens, après s’être entretenu avec Brett Larson (dernier entraîneur de Poehling dans la NCAA) plus tôt cette semaine au sujet de Ryan Poehling.

Larson a confié au journaliste de TVA Sports que Poehling n’avait négligé aucun effort durant l’entre-saison.

« Je peux vous l’assurer » – Brett Larson à Anthony Martineau

Non, Poehling n’est pas désintéressé et oui, il a fait tous les efforts à sa portée pour satisfaire les partisans montréalais.

Larson a côtoyé Poehling cet été et il l’a vu se frotter (amicalement) à des joueurs de la LNH sur la patinoire.

« Nous avons organisé des matchs lors desquels il était opposé à certains joueurs de la LNH et honnêtement, il était parmi les très bons joueurs sur la glace. Ce qui m’a sauté aux yeux, c’est son explosion, sa capacité à se défaire d’un rival. » – Brett Larson au sujet de Poehling

Poehling est un gars motivé qui doit simplement retrouver sa touche (à Laval) selon Larson.

Maxime Lamarche, un défenseur ayant évolué avec Poehling à Laval, trouve que les partisans du Canadien sont durs avec le premier choix du Canadien, lui.

Ont-ils raison de l’être? Est-il trop tôt pour l’être?

Poehling deviendra un très bon joueur de la LNH selon Lamarche. Il faut tout simplement (encore) faire preuve de patience.

Je vous invite à lire l’excellent texte d’Anthony Martineau dans son intégralité (ICI)… et vous me direz s’il a su ramener votre optimisme concernant Poehling.

PLUS DE NOUVELLES