P.K. Subban ne représentera PAS le Canada à la Coupe du monde | Letang et les menteries

Bon début d’après-midi à tous et à toutes!

Plus j’analyse ça et plus je lis des trucs qui tombent ici et là, plus je me dis que cette saison désastreuse est un peu à cause de P.K. Subban. C’est bien beau mentionner que tout a coulé à cause de Carey Price, mais l’aspect « équipe » est encore plus important que Carey Price et Subban ne semble pas avoir saisi totalement cette facette.

Pour diverses raisons, on a pu apercevoir le côté selfish de P.K. pendant la saison. Que ce soit pour sa casquette de lui-même, ses pirouettes sur la patinoire et sa lenteur avant de passer la rondelle, ce que je retiens le plus, c’est sa réputation dans le vestiaire. Celle de demeurer un peu à l’écart et de se foutre de certains vétérans (sauf Andrei Markov et Carey Price).

Le grand Serge Savard a cité quelque chose d’intéressant au sujet de l’esprit d’équipe et de P.K. Subban. Je le partage à nouveau ici à cause du contexte. Je suis entièrement en harmonie avec les propos du grand Serge et c’est pour cette raison que je mentionne que Subban figure lui aussi parmi les raisons de cette saison désastreuse… malgré d’excellentes statistiques « personnelles ».

« La journée où les joueurs oublient que le hockey est un sport d’équipe, il devient impossible de gagner. Le hockey n’est pas un sport individuel, comme le tennis ou le golf. Ça prend un effort collectif et non pas des efforts individuels. On fait fausse route si l’on dit que le Canadien connaît des déboires en raison de l’absence de Price. On accorde une importance démesurée à son rôle. Je ne peux pas croire qu’une équipe s’effondre parce qu’elle a perdu un seul joueur. P.K. Subban effectue des tourniquets dans l’espoir de déjouer l’adversaire, mais ça ne fonctionne qu’une fois sur 15. »

Malgré tous les défauts que cet athlète a, il demeure un guerrier, un joueur explosif, un joueur qui vient pour travailler tous les soirs, l’un des meilleurs de sa profession, un gars impliqué dans la communauté montréalaise, mais il sera aussi, un joueur qui ne devrait pas être sélectionné afin de faire partie de l’équipe canadienne en vue de la Coupe du monde.

Mais bon… Outre ses défauts et ses qualités, Raphaël Doucet, de Hockey le magazine, a apporté certaines données intéressantes dans un récent article. Subban ne figure pas parmi les quatre brigadiers déjà sélectionnés pour cette formation canadienne (Dougthy, Weber, Vlasic et Keith), mais il reste encore deux droitiers à sélectionner. Mais il reste un ou deux postes parmi cinq candidats. Quatre de ces quarts-arrières sont encore en train de danser présentement : Kris Letang, Alex Pietrangelo, Brent Seabrook et Brent Burns. L’autre est en vacances : P.K. Subban. Et il ne pourra même pas jouer lors des championnats du monde pour tenter de faire monter sa valeur

Et disons que Burns, Pietrangelo et Letang se démarquent pas mal depuis quelques semaines…

Soyons objectifs. En décortiquant le jeu de ces quatre individus en séries, vous ne pouvez pas mettre P.K. Subban devant 4 d’entre eux. Ajoutons à cela que Mike Babcock n’est pas un adepte de P.K. et que l’organigramme du Canada a possiblement déjà fait ses choix. Puis, je demeure persuadé que P.K. Subban et son numéro 76 ne seront pas de cette Coupe du monde qui sera gagnée en « équipe ». La direction du Canada, même Marc Bergevin, ne doit même plus penser à lui… 

Je l’aime beaucoup P.K., mais… depuis la sortie de Georges Laraque, je ne peux m’empêcher de faire certains calculs mathématiques. Subban n’a plus sa place dans le vestiaire du Canadien s’il ne change pas d’attitude envers ses coéquipiers. Bref, s’il n’a pas sa place au sein du vestiaire de cette Sainte-Flanelle avec son attitude actuel, il n’a pas sa place au sein du vestiaire du Canada.

Si jamais P.K. Subban est sélectionné par Team Canada, en septembre, il va falloir que l’on m’explique (même si je suis un fan de P.K. lorsqu’il est sur la patinoire). À la limite, Gallagher a plus de chances que Subban de jouer en septembre, c’est tout dire…

En rafale
– Afin de savoir comment faufiler un poisson-chat dans un amphithéâtre, vous n’avez qu’à lire et visionner cet article. Les partisans des Preds savent comment, eux! [Sportsnet]

– Marc-André Fleury ne va vraiment pas bien et je commence à comprendre son non verbal lors de sa dernière entrevue télé. [Lavoie]

– Dan Girardi ne sera pas en mesure de renouer à l’action ce soir lors du quatrième duel face aux Penguins de Pittsburgh. La saison de Girardi est possiblement terminée. [Chaumont]

– Avec tout ce que l’on sait, est-ce que les Penguins de Pittsburgh décideront de bouger le grand 71, Evgeni Malkin?

C’est quoi cette farce? Si Kris Letang a menti sur ce geste, j’imagine qu’il peut aussi avoir menti lorsqu’il a dit à Chantal Machabée que son geste n’était pas intentionnel (malgré que les caméras semblent indiquer le contraire).

– On jase d’une bombe à Québec et il semblerait que cette bombe soit ça :

– Bonne fête, Vinny!

PLUS DE NOUVELLES