P.K. Subban a été récompensé pour son leadership (et son implication)

Si A = B et que B = C, A = C. D’accord? Il le faut…

Donc…

Puisque P.K. Subban a remporté le trophée King-Clancy et que le trophée King-Clancy est remis au joueur de la LNH ayant démontré le meilleur exemple de leadership et ayant le plus contribué à la société, on doit conclure que P.K. Subban a démontré un excellent exemple de leadership en 2021-22…

Et qu’il est donc un excellent leader. Le meilleur, d’une certaine façon…

À noter que Subban a coiffé Ryan Getzlaf et Darnell Nurse au final et que le gagnant a été déterminé par un comité d’experts de la LNH chapeauté par Gary Bettman et Bill Daly.

Pekka Rinne, les frères Sedin, Nick Foligno, Henrik Zetterberg, Patrice Bergeron, Daniel Alfredsson, Saku Koivu et Vincent Lecavalier ont remporté ce trophée dans le passé. Ce sont tous d’excellents leaders.

Revenons à Subban…

Il est tout de même ironique de voir l’ancien défenseur du Canadien qui a été échangé par l’équipe en raison notamment de son influence supposément négative remporter un trophée récompensant son leadership, non?

Souvent, le récipiendaire du trophée King-Clancy est davantage récompensé pour son implication en dehors de la glace, dans la communauté, que pour son apport sur la glace et dans le vestiaire. Et à ce niveau-là, des journalistes sur le beat du CH qui n’appréciaient pas vraiment Subban à l’époque reconnaissent aujourd’hui qu’il a fait beaucoup pour les communautés où il a évolué.

« C’est impressionnant l’implication de Subban. P.K. Subban, le joueur de hockey, le coéquipier, je dois être honnête, je ne l’ai jamais apprécié. On en a parlé à maintes reprises de la façon dont il ne respectait pas le plan de match et ses fantaisies sur la glace, c’est l’fun, mais il mettait souvent son club dans le trouble. En tout cas, à Montréal, on avait beau répéter et répéter, il n’embarquait pas dans le concept d’équipe. Cela dit, il y a une chose que l’on doit reconnaître, il n’y a pas un joueur dans la ligue, et je dirais même dans l’histoire de la ligue, qui s’est impliqué autant que P.K. Subban. Son implication, c’est phénoménal! » – Luc Gélinas au 91,9 Sports, tel que rapporté par le site partisans GoHabsGo

Promesse de dons de 10 millions $ à l’Hôpital pour Enfants de Montréal (tenue malgré son départ de la ville)…

1 000 000 $ pour une clinique de santé mentale à Montréal…

100 000 $ dans un fonds servant à soutenir les Ukrainiens atteints d’un cancer…

Wow!

Par contre, Luc Gélinas est allé un peu fort en affirmant que le trophée King-Clancy devrait être rebaptisé trophée P.K. Subban.

« Dans 10 ans, le trophée King-Clancy devrait peut-être s’appeler le trophée P.K. Subban. » – Luc Gélinas

Pas sûr que Marc Bergevin et Michel Therrien soient en accord avec ce changement de nom, hehe.

Bravo (197 fois plutôt qu’une) à P.K. Subban pour son leadership et son implication. Par contre, je ne crois pas qu’on ait à renommer le titre du trophée King-Clancy en son honneur. Le trophée Maurice-Richard gardera son nom même si Alex Ovechkin continue à marquer des buts à un rythme infernal. Et la Coupe Stanley ne sera pas renommée la Coupe Kucherov, hehe.

Mais je comprends tout de même l’essence du commentaire de Luc Gélinas. Il voulait souligner l’incroyable apport de P.K. Et ça, il fallait le faire. Bravo P.K., 198 fois plutôt qu’une!

En rafale

– Puisqu’il est question de Subban, sachez que ses collègues chez ESPN (où il est actuellement analyste des rencontres éliminatoires de la LNH) lui ont remis un petit gâteau. Tortorella – Subban, quel duo improbable à la base!

« Cale Makar est le meilleur défenseur que la LNH a eu depuis Bobby Orr » – Wayne Gretzky

– Alexis Lafrenière n’a pas atteint son plein potentiel encore.

– Brutal! Ouch!

– Shawinigan vibrera au rythme de la LHJMQ ce soir.

– Pas de Brayden Point ce soir chez le Lighnting.

PLUS DE NOUVELLES