betgrw

« Oui, je regarde le classement » : Nick Suzuki et le Canadien y croient

Et puis, comment était votre Noël? Avez-vous bien mangé? Avez-vous eu de beaux cadeaux? Avez-vous passé du temps de qualité avec vos proches?

Je dis « avez-vous passé » comme si le temps des fêtes était fini, même si ce n’est pas le cas. J’imagine que j’avais en tête l’horaire des fêtes des joueurs du Canadien, sur celle-là.

Parce que non, dans la LNH, la pause n’est pas longue. De nombreux clubs joueront ce soir, d’ailleurs.

(Crédit: Sportsnet)

Le Canadien fait partie des « chanceux » à ce sujet-là. Non seulement il n’a pas joué le 23 décembre, mais en plus, il ne joue pas ce soir. Seuls quatre clubs ne joueront pas ce soir, dans les faits.

Mais il n’en demeure pas moins que le défi de revenir en game shape sera là pour les gars.

À 15h cet après-midi, la réalité va les rattraper dans le détour puisqu’un entraînement sera au menu. Le but? Revenir en forme de match et brûler les graisses du temps des fêtes.

Il faudra faire vite parce que demain, une séquence de six matchs en dix jours commencera. Les matchs auront lieu dans cinq villes différentes et des adversaires coriaces seront au menu.

(Crédit: Google)

Les gars savent évidemment que le défi sera imposant dans les prochains jours. Après tout, le voyage des fêtes est toujours difficile en raison – alerte aux évidences – du voyagement et de Noël.

Mais au moins, le voyage des fêtes de cette année a mieux commencé que les autres années. Pour le moment, le CH a cinq points sur une possibilité de six, ce qui est très bon.

Le but? Ne pas faire débarquer la chaîne lors des matchs en Caroline, en Floride (deux fois) et au Texas. Ainsi, le club pourrait rester dans la course pour la suite des choses.

Parce que oui, pour ceux qui ne s’en rappellent pas, le club n’est qu’à quatre points des séries. Tampa a le dernier poste donnant accès aux séries dans l’Est, en ce moment.

(Crédit: NHL)

Je l’ai déjà dit : je ne pense pas que le CH tiendra le coup d’ici le mois de mars, soit la date limite. Ceci dit, il est important de voir les gars jouer des matchs significatifs et on peut les comprendre d’aimer ça.

On peut aussi les comprendre d’avoir ça à coeur.

Oui, je regarde le classement.

Ces mots, ce sont ceux de Nick Suzuki. Le capitaine du Canadien, tel que rapporté dans un papier de Renaud Lavoie sur le site de TVA Sports, aime voir son équipe être dans la course, évidemment.

Il dit aussi que la façon dont son club se comporte face aux bonnes équipes en dit long sur le CH 2023-2024.

Mais ce qu’on doit surtout noter, dans tout ça, c’est le niveau de confiance. Le club arrive à combler des retards dans les matchs parce que les boys ne s’écrasent pas quand ils accordent un but.

Combien de temps cela va-t-il durer? Le plus longtemps possible, idéalement.

Martin St-Louis, qui affirme que le club a monté les standards, doit être content de voir que le pas vers l’avant a été pris malgré l’absence de joueurs importants comme Kirby Dach et Alex Newhook, notamment.

J’ai nommé ces deux-là, mais il ne faut pas oublier Rafaël Harvey-Pinard, Jordan Harris, Tanner Pearson et, si on veut les ajouter, Carey Price ainsi que Chris Wideman, deux gars qui ne joueront sans doute pas de l’année.

(Crédit: Cap Friendly)

Rappelons, pour finir de se remettre dedans (parce que oui, c’était le but de mon premier papier du jour), que le CH a présentement 13 attaquants et sept défenseurs en santé.

Normalement, Michael Pezzetta ou Emil Heineman ne joue pas et Gustav Lindstrom est le défenseur en trop.

Rappelons aussi que Jordan Harris est possiblement sur le point de revenir, ce qui va causer de la congestion à la ligne bleue. Cela pourrait se gérer plus facilement si le club avait deux gardiens au lieu de trois, mais bon.

Rappelons aussi que le gel des transactions du temps des fêtes prendra fin à minuit et une minute. C’est dans un peu plus de 15 heures, au moment d’écrire ces quelques lignes.

PLUS DE NOUVELLES