On doit arrêter de rêver à John Tavares

Depuis près d’un an, le peuple québécois rêve à John Tavares et ce, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, Marc Bergevin a une tonne de millions en poche afin d’offrir un accord monstrueux à un joueur de la trempe de John Tavares. Souvenez-vous qu’il n’a pas été en mesure de ramener Alex Radulov et Andrei Markov à bord du navire.

Ajoutons à cela le portrait brouillon des Islanders de New York… Cette équipe-là est moche et déménage sans arrêt (j’exagère à peine). En plus de ça, le capitaine veut gagner et souhaite sentir que l’organisation place ses pions en conséquence. En tout cas, elle vient de réaliser un coup fumant avec l’embauche de Lou Lamoriello. Il sera le président des opérations hockey chez les Islanders de New York.

En plus de ça, selon certaines spéculations, Mark Hunter pourrait rejoindre Ti-Lou à la suite du 1er juillet 2018.

Revenons à Tavares…

À la suite d’une saison sans printemps pour les Islanders, les gens se sont mis à spéculer davantage : « C’est terminé pour le 91 à New York! »

Il a cumulé 84 points en 82 matchs, dont 34 buts. Mathew Barzal et Tavares ont donné tout un show pendant la campagne 2017-18, mais le manque de viande était trop évident. Avec l’élimination des deux équipes, le Canadien et les Islanders, les gens (fans de Canadien) se sont mis à rêver davantage à  John Tavares. On le voit tous prendre le rôle de premier pivot de l’équipe. On se dit tous qu’il est le centre parfait qu’on se cherche depuis toujours… mais il semblerait qu’on rêve en couleur.

Ce qui veut dire qu’à partir de maintenant, il faut stopper nos rêves? Est-ce vraiment une désillusion de la part des partisans du Canadien de Montréal? On peut continuer de rêver jusqu’à la toute fin… ça ne coûte absolument rien de rêvasser. Mais n’oubliez pas que c’est Darren Dreger qui l’a dit!

PLUS DE NOUVELLES