Offre hostile d’un an : Don Waddell et Tom Dundon ont-ils agi illégalement?

Nous saurons dans moins de 30 heures si Jesperi Kotkaniemi portera les couleurs des Hurricanes ou du Canadien la saison prochaine. Marc Bergevin a jusqu’en fin d’après-midi demain pour informer Kotkaniemi et les Hurricanes de sa décision. Pour l’instant, tout pointe vers la non-égalisation de l’offre et vers une transaction qui permettrait à l’équipe d’utiliser au moins l’un des deux choix au repêchage des Hurricanes afin d’amener un autre joueur de centre à Montréal (Dvorak?).

Georges Laraque a confié en début de semaine que les Hurricanes avaient déjà une entente afin de prolonger le contrat de Kotkaniemi de quelques années à un salaire annuel moyen d’environ 4 millions $. Il pourrait s’agir d’un contrat de quatre années supplémentaires selon d’autres sources à travers la LNH.

Avec une telle prolongation de contrat, Kotkaniemi compterait donc pour 6,1 millions $ sur la masse salariale des Hurricanes en 2021-22, puis pour 4 millions $ lors des saisons subséquentes.

En moyenne, il serait donc un joueur de plus ou moins 5 millions $, et non de 6,1 millions $, jusqu’à son autonomie complète ou à peine plus.

Larry Brooks du New York Post s’est demandé il y a deux jours si cette probable entente cachée n’allait pas à l’encontre de la convention collective.

Techniquement, Brooks soulève une question légitime…

Ceci dit, dans les faits, les Hurricanes sont corrects à mes yeux.

Ils n’annonceront rien avant le 1er janvier 2022, date à laquelle une prolongation de contrat d’un gars qui écoule un contrat d’une année seulement peut être officialisée.

Et ils avaient le droit de jaser de plein de scénarios lorsqu’ils discutaient avec Kotkaniemi. De plus, ils peuvent aussi jaser avec Kotkaniemi présentement selon Andrew Zadarnowski. Ils ne peuvent juste rien signer/officialiser formellement.

Bref, y’a pas photo. Pour l’instant – et jusqu’à preuve du contraire -, les Hurricanes ont agi et agissent toujours en toute légalité avec Kotkaniemi.

Il y a un zone grise qui est constamment empruntée par les joueurs et agents avant l’ouverture du marché des joueurs autonomes ET avec leurs propres joueurs lorsqu’un contrat va se terminer. Quand Marc Bergevin a annoncé le 2 juillet 2017 en être venu à une entente de huit ans avec Carey Price, ne me dites pas qu’il l’avait concoctée en seulement 36 heures, lui qui ne pouvait pas signer d’entente avant le 1er juillet et qui avait passé sa journée du 1er à tenter d’améliorer l’équipe via le marché des joueurs autonomes sans restriction. Bergevin et l’agent de Price avaient jasé durant des semaines /mois afin d’en venir à une entente et ils l’ont officialisée lorsque c’était permis de le faire, that’s it.

En rafale

– Logan Mailloux manquera au moins 29 matchs dans la OHL.

– Petite signature dans la KHL…

– Et petite signature dans l’organisation des Penguins.

– Je préfère ne pas voir les images.

– Avis aux intéressés(es).

PLUS DE NOUVELLES