Mitch Marner et les Leafs sont « écœurés » de perdre en première ronde

Ah, les Leafs de Toronto…

Une équipe que les Québécois adorent détester, et c’est réciproque. Les partisans torontois, habituellement, ne sont pas les plus grands fans des Montréalais. Mais, c’est ce qui fait la beauté de cette rivalité si exceptionnelle entre les deux clubs.

Si je suis franc avec vous, je souhaitais les voir gagner hier soir alors qu’ils disputaient le match ultime de leur série face au Lightning, à domicile. J’aime les équipes canadiennes, et j’en ai encore sur le cœur face au Lightning après tout ce qui s’est produit l’an dernier.

Je n’ai pas été déçu de les voir perdre, ceci dit. Après tout, ça reste les Leafs…

Sur une note plus sérieuse, c’est incroyable ce qui se passe au sein de cette formation. Elle n’est tout simplement pas capable de franchir la première ronde, alors qu’ils ont perdu leurs dix derniers matchs lorsqu’ils avaient l’occasion d’envoyer l’autre équipe en vacance.

Aucune victoire, dix défaites. 

Et, veut veut pas, cela commence à jouer dans la tête de certains. Dirigeants, joueurs, partisans… Tout le monde a le même discours.

Mitch Marner ne s’est d’ailleurs pas gêné en conférence de presse, en stipulant qu’il était littéralement écœuré de toujours perdre au premier tour. Ça se comprend, après tout.

Vous savez comme moi que ce n’est pas le talent qui manque aux Leafs afin de se rendre jusqu’au bout. Et, contrairement aux dernières années, il est difficile de critiquer le travail réalisé par les deux joueurs étoiles de la formation, Auston Matthews et Mitch Marner.

Ces derniers ont terminé les séries avec des récoltes respectives de neuf et huit points et ont eu leur mot à dire dans les succès de l’équipe face aux Bolts. Mais, encore une fois… ce ne fut pas assez.

On sait tous à quel point le jeu des séries est différent de celui en saison régulière. Certaines équipes (comme Tampa) semblent le comprendre à merveille, alors que ça semble plus difficile pour d’autres.

L’entraîneur-chef des Leafs, Sheldon Keefe, a d’ailleurs confié aux médias que la défaite d’hier soir fait plus mal que celle de l’an dernier en raison du travail réalisé par son équipe. Nous avons aussi appris après le match que le poste de Kyle Dubas, DG de la formation, ne serait pas en danger. 

Malgré tout, il faut s’attendre à ce qu’il y ait des changements au sein de cette équipe. Une transaction impliquant un joueur touchant un gros salaire semble être probable pour tenter de brasser la soupe un brin… et avec raison.

L’été s’annonce chargé pour les dirigeants torontois, et ô qu’il sera excitant de suivre leurs activités lors de la prochaine saison morte.

En rafale

– Deux équipes très talentueuses, on s’entend.

– Il est incroyable.

– Un but pour Anderson contre l’Italie!

– Le party était « pogné » dans le vestiaire du CF après sa victoire à Charlotte.

– Pour tous savoir sur la rencontre, c’est ici.

PLUS DE NOUVELLES