Mikhail Sergachev aurait dû inscrire des points plutôt que de jeter les gants, hier | En rafale

Lundi matin, je me suis demandé qui était le vrai Mikhail Sergachev. Celui que l’on a vu amasser des points à la tonne le weekend dernier ou celui qui a été plutôt invisible en début de saison (à Montréal) et aux Mondiaux Jr?

Hier soir, Mikhail Sergachev et les Spitfires rendaient visite aux Rangers, à New York Kitchener. Ils se sont inclinés par la marque de 4 à 3 en fusillade.

Le 1er choix du Canadien a entamé la rencontre à gauche, sur la 2e paire (et non sur la 1ere). C’est Logan Stanley qui était à la gauche de Jalen Chatfield.

Sergachev a terminé la rencontre avec des zéro partout… Sauf dans la colonne des minutes de pénalité. Il a jeté les devants gants face à Darby Llewellyn, un ailier gauche de 20 ans des Rangers de Kitchener (en fin de 2e période).

Je n’ai pas trouvé d’images de la bagarre. Si vous en avez, faites-moi signe!

Outre cette bagarre (une 1ere cette saison pour lui), le défenseur russe a tantôt été bon, tantôt été plutôt invisible. Ses points forts (selon Patrick Hébert, un lecteur régulier qui a assisté à la rencontre) :

Bon size, solide sur ses patins et excellent contrôle du gap en défensive. Toujours prêt à sauter dans le rush offensif… Passe même parfois devant son propre joueur de centre! Excellentes réceptions de rondelles, excellent contrôle de la rondelle. Il la manie avec confiance. Meilleur sur la glace pour effectuer des poke checks. Il a réalisé quelques belles montées à l’emporte-pièce. Et… Il a bien paru durant sa bagarre (qui aurait toutefois pu mal virer pour lui, s’il s’était blessé durant le fight… Quoique peut en penser Michel Therrien et son concept de leadership).

Mais…

Il s’aventure souvent loin hors position en zone défensive, se retrouvant parfois même complètement à droite! Michel Therrien et Jean-Jacques Daigneault n’aimeront certes pas ça. Il doit mieux garder SA position. Ses passes (molles) manquent trop souvent de conviction et de puissance. Il ne semble pas toujours avoir le plein d’énergie, se laissant glisser et ne relançant pas l’attaque de façon dynamique. Il ne patine pas à la Kane ou à la Datsyuk (dekes).

Sergachev a la confiance de son coach (normal, dans la OHL). Il est employé à toutes les sauces. Mais aux yeux de notre espion, Sergachev est davantage un projet à moyen terme qu’un projet à court terme. Pas sûr qu’il va jouer dans le show la saison prochaine…

Disons qu’à part la bagarre, on ne peut pas se dire surpris de la game de Sergachev, hier soir. C’est exactement ce que les stats avancées experts et les scouts racontent du #31 (pas Price, mais Sergachev). Il a encore plusieurs trucs à améliorer (c’est normal, il n’a que 18 ans).

Son nom revient souvent dans les rumeurs de transaction puisque la plupart des équipes qui pourraient se départir d’un joueur de centre de qualité se cherchent un jeune défenseur capable de (bien) bouger la rondelle. L’Avalanche… Les Oilers… Le Lightning…

La bonne nouvelle? L’un des (quelques) beat writers de l’Avalanche voit Sergachev comme étant très talentueux.

Quoique si je comprends bien, il a aussi des doutes quant à son implication/énergie/niveau de dévotion.

On jase là…

Mais one on one, Duchene vs Sergachev, vous diriez quoi si vous étiez Marc Bergevin et que Joe Sakic vous offrait une telle chose?

Si votre réponse est non, dites-vous que vous êtes durs… Parce que fort probablement que d’autres joueurs/choix devraient être offerts à Joe Sakic pour que lui, il prenne juste le temps d’étudier la chose.

En rafale
– Morgan Rielly s’est blessé à une jambe et on commence déjà à se demander ce que l’on va faire s’il doit s’absenter pour une longue période, à Toronto. [HFBoards]

– Enrico Ciccone n’aurait aucun intérêt pour un match Bruins vs Canadien au Stade Olympique.

Congrats, Genie!

PLUS DE NOUVELLES