Mike Hoffman sent qu’il peut en donner plus à l’avantage numérique

Lorsqu’on pense à Mike Hoffman, on ne pense pas à un joueur de 200 pieds, ni à un joueur défensif, mais bien à un marqueur de buts. C’est cet atout qui lui a permis de se rendre à la LNH et de signer des contrats intéressants.

Les meilleurs souvenirs que j’ai de Hoffman sont des tirs sur réception du cercle droit en avantage numérique. Cependant, depuis l’arrivée de Martin St-Louis, Hoffman n’en marque plus beaucoup de cet endroit. En fait, il ne tire plus beaucoup de cet endroit, note Arpon Basu dans une excellente recherche sur The Athletic.

Vous pouvez lire l’article complet ici.

Hoffman croit de son côté qu’il a amélioré certaines phases de son jeu et que le reste viendra.

« Je pense que d’une année à l’autre, on veut toujours améliorer son jeu dans une facette ou une autre du jeu, que ce soit défensivement, à 5-contre-5, en avantage numérique, tout. Mes buts ont été marqués à la force égale jusqu’à présent, ce qui est agréable à voir. Je présume que les buts en supériorité numérique vont finir par trouver leur chemin… » – Mike Hoffman

Cette dernière phrase dénote un peu de frustration par rapport à la situation, lui qui recevait beaucoup plus de passes dans le cercle droit au cours des dernières années.

« J’avais l’habitude de recevoir trois à cinq tirs au but de cet endroit-là à chaque match. Maintenant, je peux obtenir trois à cinq tirs de cet endroit-là en deux semaines. » – Mike Hoffman

Selon moi, Hoffman n’a pas tort. Oui, la stratégie employée par les protégés d’Alex Burrows tourne principalement autour de Caufield et Suzuki, mais l’ailier du CH possède un talent naturel pour marquer des buts du cercle droit et le Tricolore devrait s’en servir.

Il ne faudrait pas non plus s’enflammer et lui donner l’occasion de s’élancer 3 à 5 fois par match comme il le décrit, mais pourrait-on trouver un juste milieu entre cela et ce que le CH lui offre présentement?

De cette façon, la rondelle pourrait trouver plus facilement la palette de Caufield, car présentement la seule réelle menace à laquelle les adversaires du CH font face est la passe transversale entre Suzuki et le #22. Et présentement, cette menace n’est pas suffisante : le CH a l’un des pires jeu de puissance de la LNH.

En rafale

– Difficle de le contredire avec leur début de saison.

– Ça a l’air d’une lecture intéressante.

– C’est maintenant confirmé, les partisans des Blue Bombers peuvent respirer.

– Lourde perte pour les Raptors.

– En a-t-il fait assez?

PLUS DE NOUVELLES