Christian Dvorak échangé d’ici la date limite des transactions : Renaud Lavoie évoque la possibilité

Si Christian Dvorak n’avait pas marqué trois buts lors du match contre les Blues de Saint-Louis il y a quelques jours, le centre n’aurait toujours aucun but à sa fiche. Mais ce n’est pas nécessairement grave ; le gars est payé pour être responsable offensivement et défensivement et c’est ce qu’il fait.

Il faut également noter que ses ailiers ne sont pas Cole Caufield et Kirby Dach, non plus…

Bref, malgré son contrat de 4,45 M $ pour trois autres saisons incluant celle-ci, Renaud Lavoie se demande si des équipes pourraient être intéressées à ses services.

Le fait que le plafond salarial va monter au cours des prochaines années est certainement un aspect positif pour le CH. S’il ne montait pas (ou peu) comme au cours des dernières années, échanger un gars avec un contrat de plusieurs années aurait été difficile à bouger.

Mais pour une équipe qui a besoin de la profondeur à la position de centre, Dvo est le gars parfait. Dans la bonne chaise, il peut être bon offensivement et le gars peut jouer en infériorité numérique. Un rêve pour toutes les équipes aspirantes à la Coupe Stanley, n’est-ce pas?

Même si sa valeur n’est peut-être pas la plus élevée présentement, Kent Hughes ne se débarrassera pas du 28. L’échange de Jeff Petry prouve que le DG ne se débarrasse d’aucun de ses joueurs. Il aime donner de la valeur à ses vétérans et c’est peut-être l’une des raisons principales, d’ailleurs, qu’il n’a pas envoyé Dadonov au ballottage.

Selon Renaud Lavoie, il va exiger un solide retour contre son joueur de centre. Il ne va pas se contenter d’un choix de cinquième ronde même si cela signifie qu’il va libérer 4,45 millions de dollars.

Je ne dis pas que, chez les Canadiens, on va le laisser partir pour un choix de cinquième ronde. Pas du tout, ce n’est pas ce qui va arriver. On ne donnera pas Christian Dvorak. – Renaud Lavoie

En 17 matchs cette, outre ses trois buts à Saint-Louis, Dvorak a cinq passes. Il complète un bon trio – sans plus – avec Brendan Gallagher et Mike Hoffman. Les trois ensemble font un travail honnête et clairement, c’est le deuxième meilleur trio de l’équipe, après celui de Dadonov-Monahan-Anderson Caufield-Suzuki-Dach, évidemment.

En rafale

– Ils sont beaux.

– Il a le potentiel de devenir un sacré joueur de hockey.

– Bonne écoute.

– Les préparations se poursuivent en vue de la Coupe Grey.

– Au moins.

PLUS DE NOUVELLES