Michel Therrien a fait des cauchemars en raison de l’état de santé de Carey Price

Michel Therrien était de passage à La Poche bleue le midi, via les ondes de TVA Sports, et il a avoué qu’il faisait une tonne de cauchemars en raison de l’état de santé physique de Carey Price, lors de la campagne 2015-16.

Si l’on rembobine au lancement de cette saison 2015-16 et qu’on arrête spécifiquement au 12e match, on peut apercevoir la fiche du Canadien et noter que cette mouture connaissait tout un début de calendrier (dix gains et deux revers).

Mais, à ce moment, une tuile s’est fracassée sur la tête de Michel Therrien et du Canadien de Montréal: Carey Price s’est soudainement retrouvé sur le carreau pour quatre à six semaines, mais il n’est jamais revenu par la suite.

À cette époque, l’organisation du bleu-blanc-rouge n’était pas aussi transparente qu’aujourd’hui, soit depuis que Chantal Machabée est en charge des communications.

Peu importe. Transparence ou non, Therrien devait avaler une boîte de tylenols par jour puisque la condition de Carey lui donnait de très gros maux de tête.

«Les médecins nous disaient de 4 à 6 semaines. Là, ça se faisait 5 semaines et je le voyais encore sur la table de physio. Je disais à Steph (Stéphane Waite): « Il me semble que ça ne regarde pas bien! ». On disait seulement ce qu’on savait. Ç’a été « tough ». C’était dur pour les joueurs aussi. Ils commençaient à être nerveux et, dans un marché comme Montréal, les rumeurs partent à gauche et à droite.» – Michel Therrien

Est-ce que Therrien a évoqué que le Canadien ne lui transférait pas toutes les informations au sujet de l’état de Price? On dirait bien!

Cette année-là, le Tricolore a conclu le calendrier régulier au 13e échelon de l’Association de l’Est, présentant une fiche de 38-38-6 ainsi qu’un différentiel de moins-15.

Dans la colonne des buts accordés, il affichait 236 buts, figurant parmi les pires équipes du circuit dans cette catégorie. Une fois de plus, ça démontrait à quel point Price pouvait faire une équipe A avec une équipe B.

Au final, l’été de santé de Carey Price soulevait une multitude de questions en 2015-16, et c’est toujours le cas aujourd’hui, soit six ans plus tard…

PLUS DE NOUVELLES