Michel Bergeron réclame le départ de Jeff Petry

Michel Bergeron a réclamé le départ de Jeff Petry lors de l’émission spéciale sur la date limite des transactions de TVA Sports, dimanche soir. Sa décision serait déjà prise depuis un certain temps.

« Il faut régler le dossier Petry dès maintenant. Mon idée est faite depuis l’incident avec Samuel Montembeault. Il faut qu’il parte de Montréal, point. » – Michel Bergeron à l’émission spéciale sur la date limite des transactions de TVA Sports

Depuis l’incident de Montembeault, on voit clairement un manque de leadership et d’effort dans le jeu de Petry. Les partisans n’apprécient vraiment pas ce style de jeu qui s’explique toutefois par la demande de transaction qu’il a fait dans les derniers mois.

Celui que l’on surnomme Bergy a remarqué de bonnes choses lors de l’arrivée de St-Louis, mais tout est revenu comme avant récemment.

« Il s’est replacé pendant quelques matchs après l’arrivée de Martin St-Louis, mais il a commis une autre gaffe monumentale, samedi. Dans sa tête, il est parti, c’est ce qu’il veut. Qu’on lui facilite la tâche! Qu’on l’envoie n’importe où, ça va être un bienfait pour toute l’équipe. Les jeunes qui gravitent autour de lui se demandent si c’est comme ça qu’un vétéran doit se comporter. » – Michel Bergeron à l’émission spéciale sur la date limite des transactions de TVA Sports

Bergeron soulève un bon point. Avec la jeune formation qu’a le Canadien en ce moment, il faut s’assurer que les vétérans en place deviennent un exemple à suivre pour assurer leur bon développement. Les récentes bourdes de Petry ont des conséquences qui ont été appliquées samedi soir, alors que Martin St-Louis ne l’a utilisé que pour moins de 17 minutes.

La valeur de Petry a certainement baissé cette année et les troubles l’entourant ne l’aident pas à la faire remonter. Kent Hughes devra prendre une décision d’ici lundi après-midi, à savoir si le retour que le Canadien pourrait en retirer serait assez bon à ses yeux.

De ce qu’on peut comprendre, les jours de Jeff Petry à Montréal sont comptés, à moins que les offres ne soient pas assez intéressantes. Dans ce cas, Petry pourrait continuer d’être une mauvaise influence et affecter les jeunes dans le vestiaire.

PLUS DE NOUVELLES