Max Talbot : premier capitaine du Rocket de Laval? | Duclair, Domi et Larkin : un surplus de confiance les paralyse? | En rafale

Max Talbot serait prêt à revenir jouer pour l’organisation du Canadien?
Sur les ondes du 91.9 Sports, Jean-Charles Lajoie a lancé une question très audacieuse à Max Talbot : « Si Marc Bergevin te contactait pour t’offrir le « C » avec le Rocket de Laval pour venir (bien) démarrer cette nouvelle concession, que dirais-tu? »

Talbot a été surpris et un brin déstabilisé pour cette question, mais il a répondu en vrai, comme il est :

« C’est drôle parce que ma famille et moi en avons discuté… j’ai aimé cette ligue (Ligue américaine) et nous sommes en train de nous construire une maison sur la Rive-Sud. » Bref, si je comprends bien les dires de Talbot, il accepterait fort probablement de quitter la Russie si Bergevin lui offrait un contrat à deux volets et la lettre « C » s’il évolue du côté de Laval.De belles spéculations, tout ça. T’en penses quoi, Marc?

Plusieurs joueurs sont victimes de cette fameuse guigne (de la 2e année)
La guigne de la deuxième année est-elle vraiment réelle? On se demande tous pourquoi un hockeyeur peut connaître une première saison du tonnerre et ne pas connaître ce succès la saison suivante?

À sa deuxième saison, un joueur recrue sait comment ça se passe chez les grands, il connait davantage ses coéquipiers, il a réussi son adaptation, il est confortable avec les directives de son entraîneur, il est accoutumé avec le système, etc. Mais dans la vraie vie, sur la glace, ça peut être différent pour certains.Ceux qui vivent cette guigne peuvent vouloir en faire trop, peuvent aussi avoir un petit surplus de confiance ou tout simplement sortir du moment présent, ce qu’il ne faisait pas lors de leur première année. C’est humain et c’est de cette façon qu’un athlète apprend.Jusqu’à présent (cette saison-ci), des joueurs comme Anthony Duclair (1 but), Max Domi (aucun but), Dylan Larkin (5 points) et Robby Fabbri (1 but) sont en plein dedans. Cette guigne est même arrivée à Carey Price lors de sa deuxième année dans le show.

En rafale
– Plusieurs gros noms n’ont toujours pas marqué au sein de la Ligue nationale, dont Filip Forsberg. [HLM]

– Chris Nilan prouve que les bagarreurs sont (pour la plupart) de gros nounours à l’extérieur de la patinoire.

– Même s’il a nettement ralenti, Zdeno Chara n’a toujours pas envie d’accrocher ses longs patins. [TVASports]

– Plusieurs sportifs semblent se ranger derrière Donald Trump… [BalleCourbe]

Une statistique révélatrice et précise démontre pourquoi Carey Price est aussi dominant… et une autre explique pourquoi il est moins brillant en séries.

– Pour ceux qui n’étaient pas au courant, Sergei Makarov est le Wayne Gretzky de la Russie. [NHL]

Rappel : le premier duel opposant Connor McDavid à Sidney Crosby, c’est ce soir que ça se passe.

Et lors de ce duel, c’est possible que Jesse Puljujarvi y soit.

PLUS DE NOUVELLES