betgrw

Mattias Norlinder et Logan Mailloux : une première paire avec beaucoup de potentiel

C’est hier que le Rocket de Laval amorçait sa saison 2023-2024 avec son match d’ouverture à la Place Bell face aux Canucks d’Abbotsford, le club-école des Canucks de Vancouver.

On avait tous très hâte de voir comment l’équipe se comporterait dès le début de la saison.

Malheureusement, le Rocket s’est incliné au compte de 7 à 4, dans un match que Laval a échappé tard en deuxième période.

Malgré la défaite, on a tout de même eu droit à de l’excellent hockey pour la plupart de la rencontre, et surtout, on a pu voir à l’œuvre plusieurs des meilleurs espoirs du Canadien de Montréal.

En effet, avec tous les jeunes espoirs que le Canadien a sous la main présentement, le club-école, soit le Rocket de Laval, est plus excitant que jamais.

Pratiquement tout l’alignement est composé de jeunes joueurs dotés d’un beau potentiel.

Parmi ces joueurs, celui que les gens avaient probablement le plus hâte de voir jouer est probablement le jeune espoir très prometteur Joel Armia.

Croyez-vous qu’il se joindra au CH dans le futur et qu’il aura sa chance dans la LNH?

Blague à part, on surveillait évidemment les débuts professionnels de Logan Mailloux hier soir, et disons qu’il a bien fait.

Sans être parfait, le défenseur de 20 ans a probablement été le défenseur le plus efficace du Rocket dans la défaite.

Il semblait en pleine confiance, et il n’a pas hésité à défendre son coéquipier, Mattias Norlinder.

Et ce n’est pas que sur le plan du jeu physique que Mailloux s’est démarqué.

En effet, le numéro 24 du Rocket a réalisé plusieurs beaux jeux offensifs au cours du match, en plus de servir de magnifiques passes comme les deux suivantes pour Riley Kidney.

Bref, Mailloux a connu un solide premier match professionnel de saison régulière à titre de défenseur de première paire.

Il était d’ailleurs jumelé à un autre défenseur qu’on surveillait de très près après son excellent camp d’entraînement avec le CH, soit Mattias Norlinder.

Le Suédois de 23 ans a également connu un bon match.

Il était en pleine confiance à chacune de ses présences, et il jouait avec l’intention de faire la différence offensivement.

Norlinder est vraiment un joueur transformé depuis la saison dernière.

Il a piloté la première vague d’avantage numérique du Rocket avec brio hier soir.

Toutefois, selon Grant McCagg, c’est Mailloux qui devrait avoir ce poste.

Bref, la paire Norlinder – Mailloux peut sembler risquée à première vue considérant que ce sont deux défenseurs offensifs, mais après un match, ils ont été les meilleurs défenseurs de l’équipe, et n’ont pas été mauvais défensivement, au contraire.

C’est réellement une paire avec beaucoup de potentiel. Si jamais le CH rappelle un défenseur, ce sera probablement un de ces deux-là.

Si Norlinder et Mailloux ont été solides, c’est tout le contraire pour William Trudeau.

Le défenseur québécois qui avait impressionné au camp du CH a connu un match très difficile, alors qu’il a multiplié les erreurs défensives, en plus de rater plusieurs passes et feintes en zone offensive.

Trudeau a semblé vraiment stressé, et avait l’air d’un gars qui essayait de trop en faire.

C’est comme si le fait d’avoir connu un bon camp et de maintenant être reconnu comme un défenseur qui pourrait très bien atteindre la LNH a mis beaucoup de pression sur les épaules de Trudeau.

Rien ne sert de paniquer cependant, ce n’était qu’un seul match, et tout le monde sait qu’il est capable de beaucoup mieux.

Il se ressaisira sans aucun doute.

Pour en savoir plus sur le match d’hier, je vous relaisse notre article ici.

PLUS DE NOUVELLES