Matt Duchene et Bobby Ryan aspirent à devenir un duo dynamique de qualité

Les Sénateurs ne sont pas l’équipe la plus divertissante à regarder, sans aucun doute. Vous pouvez en parler aux partisans de la troupe de Guy Boucher, qui ont eu de la difficulté à remplir l’amphithéâtre malgré le magnifique parcours de celle-ci jusqu’à la Finale de l’Est.

Un système de jeu à l’allure pas très dynamique a été mis en place par l’équipe, faisant en sorte que l’attaque n’est pas le plus grand atout de la formation.

Toutefois, Pierre Dorion a pris le pari qu’il pouvait aider à la situation en faisant l’acquisition de Matt Duchene. L’entraîneur-chef des Sénateurs voit un potentiel duo dynamique Ryan-Duchene qui lui offrirait deux premiers trios, ce que seules les équipes aspirantes possèdent.

Ce qui est fascinant, c’est que les deux hommes se sont rencontrés il y a quelques années, sans toutefois imaginer jouer ensemble un jour. Ryan était alors un Duck et il avait été invité à un camp de hockey organisé par l’oncle de Duchene, alors âgé de 17 ans et évoluant dans la OHL.

L’Américain de 30 ans dit se rappeler d’avoir été extrêmement impressionné par le talent de ce dernier : « J’ai appris à le connaître un peu et je l’ai vu travailler au courant du processus. C’était impressionnant. Il était bon à 17 ans. Je m’étais dit « Oh mon Dieu, il est talentueux ». J’ai apprécié voir la trajectoire de sa carrière depuis qu’il a percé à 18, 20 ans, et éventuellement devenu un Olympien. C’est drôle comment tu le revois 10 ans plus tard. »

Il espère gagner davantage de stabilité avec Duchene, alors qu’il a été jumelé à 6 centres différents depuis son arrivée à Ottawa il y a 4 ans. Il n’a même pas été capable de les réciter dans l’ordre sans en oublier un, lorsque les journalistes l’ont défié.

Il voit déjà une différence entre l’ancien de l’Avalanche et les autres centres auxquels on l’a positionné.

Je lui ai demandé s’il était aussi confortable du revers que de son bon côté lorsqu’il transporte la rondelle adverse. Il a répondu que ça ne le dérangeait pas. J’avais posé la même question aux autres centres et ils ont répondu le contraire.

Il croit d’ailleurs qu’une belle complicité pourrait naître de ce duo, alors qu’ils ont un peu la même vision du jeu. Ryan précise qu’ils auront probablement une belle chimie dans les coins de la patinoire, alors que les deux joueurs aiment effectuer des jeux dans des endroits restreints.

La chicane du jour entre JT Utah… et Brandon Dubinsky

J’ai cru que cette histoire ne méritait pas qu’un point de rafale.

Un membre du blog 25stanley a attendu l’attaquant Brandon Dubinsky à l’extérieur de son hôtel et lorsque ce dernier a aperçu la caméra, il s’est permis un beau doigt d’honneur. JT Utah a répliqué sur son compte Twitter en lui renvoyant la pareille.

Dubinsky en personne a répliqué en précisant qu’il n’était pas un fan, mais bien un stalker.

JT a répliqué à l’aide de plusieurs tweets en se moquant de la coupe de cheveux de l’attaquant des Blue Jackets et en lui reprochant de ne pas être en mesure de prendre la pression des gros marchés.

Des centaines de fans de ce dernier l’ont supporté en répondant à cette histoire grâce à des photos d’eux avec l’Américain.

Une chose est certaine, JT ne s’est fait d’amis à Columbus…

PLUS DE NOUVELLES