Martin Madden Jr. ne s’enligne pas pour devenir DG des Ducks

Quand le Canadien a congédié Marc Bergevin, l’un des premiers noms qui est sorti pour prendre sa place est celui de Martin Madden Jr. Le dirigeant des Ducks, maître du repêchage, n’était pas le favori de la foule, mais ses défenseurs les plus avides l’aimaient beaucoup.

Mais finalement, tout porte à croire qu’l n’a pas passé d’entrevue avec le CH. Selon Pierre LeBrun, Jeff Gorton a demandé la permission aux Ducks de lui jaser, mais le club d’Anaheim a dit non.

Pourquoi? Parce que Madden Jr. était dans la course afin de devenir DG des Ducks et que le club californien ne voulait pas se le faire voler. Fair enough.

Est-ce vraiment ce qui est arrivé? On ne le sait pas avec certitude puisqu’il est parfois difficile de savoir qui est passé en entrevue ou pas, mais je choisis de croire LeBrun.

Tout ça pour dire que selon les informations du 32 Thoughts d’Elliotte Friedman, on peut déduire que Martin Madden Jr. ne sera vraisemblablement pas le prochain DG de la franchise.

Pourquoi? Parce que l’informateur rapporte que l’embauche du DG devrait se faire via une candidature externe.

Est-ce parce que les Ducks ont trouvé leur homme hors des murs de la franchise? Parce que les candidats à l’interne n’ont pas fait le boulot? Qui sait.

Friedman note aussi que Pat Verbeek est un candidat finaliste à Anaheim. Rappelons aussi que, selon ce qui circule, Mathieu Darche n’a pas forcément eu droit à une entrevue du côté de la Californie.

Les Ducks auraient demandé aux finalistes pour la job de garder certains dirigeants à l’interne, soit ceux qui font un bon boulot. Est-ce que Madden Jr. fait partie du lot? En raison du fait qu’on lui a donné sa chance dans la course et parce qu’il a une bonne moyenne au bâton au repêchage, on ose croire que oui.

De l’autre côté, on doit se demander si Madden Jr. acceptera de ne pas avoir le poste ou s’il voudra aller voir ailleurs une fois le repêchage 2022 derrière nous. Je ne connais pas le gars ni son caractère, mais il ne semble pas être un « claqueux de porte », si vous me passez l’expression.

PLUS DE NOUVELLES